Mathieu Ospital et Baptiste Ducassou n’ont fait qu’une bouchée d’Alexis Inchauspé et Ion Iturbe en demi-finale à Arcangues.

 

Sur le papier, Mathieu Ospital et Baptiste Ducassou faisaient office de favoris face à Alexis Inchauspé et Ion Iturbe. Sur la kantxa, ils ont été de véritables bulldozers et n’ont fait aucun cadeau à leurs adversaires du jour. Mathieu Ospital commentait même après la partie : “Je crois que c’est la première fois que je gagne comme ça. C’est parti très vite, on avait beaucoup de réussite”. Et le mot est faible. D’entrée de partie, Baptiste Ducassou a trouvé le filet et Mathieu Ospital a ensuite enchaîné six buts gagnants (il en a inscrits onze au total) pour mener 7-0.

Une mauvaise entame de partie mais encore rattrapable à ce niveau là. Sauf qu’Alexis Inchauspé et Ion Iturbe n’ont pas trouvé la solution et ont enchaîné les fautes (plus d’une dizaine dans la partie). Pas habitués à jouer ensemble, ils ne s’entendaient pas toujours sur les pelotes. Si bien qu’ils accusaient un sévère 16-0. Alexis Inchauspé donnait le premier point à son équipe en trouvant le xilo et inscrivait ensuite un but gagnant. Ospital-Ducassou ont rapidement repris la main (17-2 ; 19-4). La suite n’a été qu’un défilé de points d’Ospital-Ducassou qui ont donné une leçon à Inchauspé-Iturbe, dans une ambiance tendue. Ils ont ensuite enchaîné dix-sept points d’affilée pour mener 36-4. Un dernier point d’Inchauspé-Iturbe et Ospital-Ducassou ont conclu la partie 40-5 en tout juste 40 minutes de jeu.

Une partie à oublier pour Inchauspé-Iturbe. Ospital-Ducassou vont maintenant affronter Etchegaray-Bilbao en finale, samedi prochain, à 11h. Une autre affaire. “C’est sûr que ça va être plus costaud, concède Mathieu Ospital. On va essayer de bien rentrer dans la partie et on va donner le maximum”. Comme un avant-goût du Master de Bayonne où les quatre joueurs se retrouveront en demi-finale.

La deuxième demi-finale du trophée Monique Dieudonné, en lever de rideau, a dû être interrompue suite à la blessure de Maitena Bercetche, touchée à la cheville. Ce sont donc Amaia Larralde et Séverine Graciet qui joueront la finale contre Marie Amestoy et Maritxu Chapelet-Housset. Avant l’arrêt de la partie, Larralde et Graciet étaient menées 21-14 par Argia Olçomendy et Maitena Bercetche.

Demi-finale main nue

Demi-finale baline

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.