Mathieu Ospital s’est imposé 40-28 face à Bixintxo Bilbao, ce lundi 6 février, en Championnat de France de pelote basque Elite pro individuel. Il a ainsi privé le Ziburutar d’une place en finale et garde encore un espoir de se qualifier.

Qui l’eut cru ? Mathieu Ospital a renversé Bixintxo Bilbao, ce lundi 6 février, au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port (la partie avait été repoussée suite aux intempéries du dimanche qui avaient rendu le trinquet d’Armendarits impraticable). Et il s’est imposé assez largement (40-28) pour espérer encore se qualifier pour la finale du Championnat de France Elite pro individuel.

Bixintxo Bilbao, lui, est d’ores et déjà éliminé de la compétition même s’il lui reste encore une partie de liguilla à jouer, contre Baptiste Ducassou. L’Itsasuar, lui, est déjà qualifié pour la finale. Il n’attend plus que son adversaire. La prochaine partie de Mathieu Ospital contre Peio Larralde est donc capitale. Pour l’un comme pour l’autre. Chacun a à son actif une victoire et une défaite. Le vainqueur de cette ultime et dernière partie sera donc le finaliste.

Ce lundi 6 février, Mathieu Ospital a montré qu’il était monté d’un cran depuis quelques mois. Les conseils de Pampi Laduche commencent à porter leurs fruits. Le jeune Elite pro a bien progressé depuis un an et ne va peut-être pas s’arrêter là. Il se dit déjà “très content d’avoir gagné contre Bixintxo”. Et avec la manière, puisqu’il a rapidement mené la partie, comme il le raconte : “on était ensemble jusqu’à 12 et après j’ai pris cinq ou six points d’avance et je les ai gardés jusqu’à la fin. J’ai bien ramené son but et c’était mon objectif premier”.

Il lui reste maintenant une plus grande marche à franchir nommée Peio Larralde. Le tenant du titre ne va certainement pas se laisser passer devant et Mathieu Ospital s’attend déjà à une partie très compliquée : “c’est un très bon joueur de tête à tête et lui aussi bute très précis donc il faudra que je retourne bien son but, annonce-t-il, et que je serre un maximum la pelote à gauche”.

Leur partie se jouera ce dimanche 12 février, au trinquet d’Irissarry, à partir de 17h. A ce stade de la compétition, les trinquets devaient être tirés au sort (entre celui d’Irissarry et de Villefranque) mais selon Mathieu Ospital, cela n’a pas été le cas : “en conférence de presse, avant le championnat, le président de la Fédération française de pelote basque avait annoncé qu’il y aurait un tirage au sort mais il n’a pas eu lieu. Il devait avoir lieu à la fin de notre partie et on nous a dit directement où est-ce que l’on allait jouer. Je ne trouve pas ça normal”. Nous avons essayé de joindre Lilou Etcheverria, le président de la Fédération française de pelote basque, sans succès.

© Argian

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.