Mathieu Ospital a remporté sa première partie de liguilla contre Bixintxo Bilbao. Largement mené en début de partie, il est allé chercher la victoire.

Mathieu Ospital se sera fait peur ce samedi, à Saint-Pée-sur-Nivelle. Nouveau favori du championnat de France Elite pro en individuel suite au forfait de Baptiste Ducassou, il a bien failli perdre sa première partie de liguilla contre Bixintxo Bilbao. Le Ziburutar a démarré sur les chapeaux de roue en jouant juste et en ne laissant que très peu d’occasions à son adversaire de conclure les points. Si bien qu’il affichait une avance de dix points (11-1) dès l’entame de la rencontre.

La machine n’aura pas tenu bien longtemps. Mathieu Ospital a recollé au score à 12 partout après plusieurs buts gagnants d’affilée (12-9 ; 12-10 ; 12-11) et des xare directs (11-3 ; 12-5). Bilbao reprenait l’avantage après un punpa xare bien calculé (13-12) mais Ospital égalisait de suite puis prenait l’avantage (14-13). C’est à ce moment que le Ziburutar perd sa partie, en n’ayant pas su garder son avance.

L’Urepeldar aura tout de même dû batailler jusqu’au dernier point et ne rien lâcher. Bixintxo Bilbao restait toujours à l’affût de la moindre faiblesse de son adversaire et ne comptait pas baisser les bras. Il revenait à un point à deux reprises (18-17 ; 24-23). Mais Ospital tenait bon et trouvait, plus facilement le filet, contrairement à Bixintxo Bilbao, quelque peu en manque de réussite de ce côté là. Mené 34-28, Bixintxo Bilbao revenait de nouveau (34-32) grâce à plusieurs buts gagnants (il en a inscrits quatorze au total contre onze pour Ospital). L’Urepeldar se rapprochait de plus en plus de la victoire. A un point de la délivrance, il a une nouvelle fois dû faire face à un sursaut d’orgueil du Ziburutar qui voulait ce succès. A 39-34, Bilbao a réussi à revenir à 39-37. Il ne fera pas un point de plus. Victoire 40-37 d’Ospital.

“En liguilla il n’y a jamais de partie facile”

Bixintxo Bilbao perd de nouveau contre Mathieu Ospital mais il faut tout de même noter ses progrès constants depuis le championnat de l’an dernier. Il avait perdu 40-28 face à Mathieu Ospital. Aujourd’hui, il n’était qu’à trois points. La troisième fois sera peut-être la bonne ? Il lui reste encore une chance d’accéder à la finale s’il remporte ses deux prochaines parties contre Peio Larralde et Ximun Lambert. Mathieu Ospital, quant à lui, est bien parti pour rééditer sa performance de l’an dernier. “C’est une bonne chose que j’ai gagné aujourd’hui, confiait-il, après sa victoire. Il y aura encore deux autres parties compliquées. En liguilla il n’y a jamais de partie facile, il faudra bien les préparer”. Les deux joueurs attendent maintenant de connaître leur adversaire respectif. Peio Larralde et Ximun Lambert s’affrontent ce matin, à Arcangues, à partir de 11h30.

En groupe B, Ion Iturbe n’en finit plus de montrer son potentiel. Opposé à Alexis Inchauspé, il a mal commencé sa partie, comme à son habitude. Contrairement à son quart de finale contre Aguirre, il a su rentrer plus rapidement dans la rencontre. Après avoir été mené en tout début de partie (10-5 ; 12-9), il a recollé au score à 12, puis 13 partout. Il a ensuite fait la course en tête jusqu’à la fin. Son but a une nouvelle fois fait la différence (il en a inscrits onze, contre huit pour Inchauspé).

Dans la dernière dizaine, le jeune Elite pro a craqué physiquement et laissé Inchauspé remonter au score (32-20 ; 32-27). Iturbe a su reprendre ses esprits au bon moment, comme il l’expliquait après la partie : “au bout d’un moment je me suis dit ‘calme toi tu as encore un peu d’avance, joues ton jeu simplement et ça devrait passer’”. Il s’est finalement imposé 40-27. Il affrontera le gagnant de la partie de ce matin, opposant Laurent Lambert à Mickaël Palomes. L’un ou l’autre “ce sera une partie compliquée”, annonce Ion Iturbe.

GROUPE A

GROUPE B

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.