Peio Larralde a très bien débuté sa liguilla face à Ximun Lambert. Il a maîtrisé la partie du début à la fin sans laisser le moindre espoir à son adversaire.

Ce n’était pas la journée des frères Lambert ce dimanche, au trinquet d’Arcangues. Le cadet des frères a été sèchement battu 40-14 par un Peio Larralde qui l’aura asphyxié de buts gagnants (il en a inscrits seize au total contre zéro pour Lambert). “C’est par l’intermédiaire du but que j’ai réussi à me mettre en confiance et à jouer avec beaucoup d’avance”, soulignait Peio Larralde. L’écart final reste tout de même de 26 points. Même dans le jeu, Larralde avait l’ascendant et dès le début, l’Hazpandar faisait l’effort d’aller chercher des pelotes parfois difficiles à relancer et concluait finalement le point. De quoi dégoûter Ximun Lambert.

Ce dernier n’aura jamais pu rivaliser face à un Peio Larralde qui aura rendu une copie quasiment parfaite. A 23-11, il aura enfoncé le clou en inscrivant quinze points d’affilée. A 38-11, la partie était quasiment bouclée. Ximun Lambert ne marquera que trois points de plus. Victoire 40-14. Cette première victoire était cruciale pour Peio Larralde : “dans cette liguilla, si on veut rentrer en finale, il faut écarter tout le monde”.

Sa prochaine partie ne sera pas la plus facile. Il jouera contre Mathieu Ospital au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port, lundi 5 février prochain. Les deux dernières rencontres entre les deux hommes ont tourné à l’avantage de Mathieu Ospital mais Peio Larralde a soif de revanche après une année 2017 en demi-teinte pour le tête à tête. “En tête à tête c’est vrai que j’avais eu du mal à jouer à mon niveau. J’espère qu’en travaillant dur et en gardant cet état d’esprit je vais pouvoir rentrer cette année en finale et surtout me faire plaisir”, souligne-t-il. Avec cette victoire, il envoie un signal fort à ces prochains adversaires et s’assure une bonne avance en cas de goal average.

Du côté du groupe B, l’aîné des frères Lambert n’aura pas eu plus de réussite. Il n’est pourtant pas passé loin de la victoire face à Mickaël Palomes. Alors que ce dernier avait pris un bon départ, il a baissé d’intensité à la mi-partie. Un coup de mou dont Laurent Lambert a profité pour égaliser à 19 partout et faire ensuite la course en tête. La partie tournait à son avantage et Laurent Lambert semblait bien parti pour l’emporter. Mais il faut marquer le 40e point pour l’emporter. A force de persévérance, Mickaël Palomes a réussi à fatiguer son adversaire et égaliser à 35 puis 37 partout.

Sur la fin, Mickaël Palomes aura eu plus de réussite que son adversaire. Victoire 40-37 au prix de nombreux efforts. Il devra maintenant récupérer de sa partie et affronter Ion Iturbe, la surprise de ce championnat. Tout juste arrivé en Elite pro, il prend la tête du groupe B avec treize points d’avance. Sérieux, puissant, endurant, Ion Iturbe est un adversaire à ne pas sous-estimer pour Mickaël Palomes : “ça va être un sacré concurrent, il a eu pas mal de parties, il est bien dans le rythme. Il va falloir prendre partie par partie”.

Le suspens reste entier dans ce Championnat de France Elite pro en individuel, aussi bien en groupe A qu’en groupe B. Les paris sont ouverts !

GROUPE A

GROUPE B 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.