Waltary Agusti et Peio Guichandut se sont imposés sur le fil 40-39 face à Larralde et Amulet. Un dernier point remporté sur une faute d’arbitrage.

Peio Larralde et Antton Amulet ne s’attendaient sûrement pas à ce dénouement pour la finale du Masters de Bayonne qui se jouait ce dimanche au trinquet Moderne Jean-Marie Mailharro. Les deux joueurs ont commencé la partie sur les chapeaux de roue tandis que leurs adversaires semblaient quelque peu désorientés. Waltary et Guichandut ne s’entendaient pas sur qui devait prendre les pelotes et se laissaient distancer d’entrée de partie (10-2).

Bien rodés, Larralde et Amulet continuaient sur leur lancée et s’avançaient tout doucement vers la victoire (20-11 ; 25-11 ; 30-15). Waltary et Guichandut accusaient le coup et étaient bien loin de leur performance de jeudi soir face à Ospital et Bilbao. Souffrant sans doute de la chaleur du jour, Waltary sortait à plusieurs reprises. Une dernière sortie à 30-15 et un nouveau Waltary rentrait sur la kantxa.

Waltary et Guichandut revenaient 20-31 et petit à petit la partie a tourné en leur faveur. Waltary et Guichandut mettaient la pression sur Antton Amulet qui était très sollicité. Les points devenaient plus longs et tournaient à l’avantage de Waltary et Guichandut qui revenaient à trois points de leurs adversaires (28-31), notamment grâce à un xare de Guichandut (25-31) et des buts gagnants de Waltary (27-31 ; 28-31).

Larralde et Amulet tentaient de tenir le cap mais après une faute d’Amulet (32-30), Waltary et Guichandut ont repris le but et ont égalisé à 32 partout. La première égalisation de la partie. Waltary commettait deux fautes d’affilée et Larralde et Amulet reprenaient l’avantage. Pour un court instant. Nouvelle égalisation de Waltary et Guichandut à 34 partout. Mais cette fois, la paire basco-cubaine prenait l’avantage et se dirigeait tout droit vers la victoire (39-37). Amulet, particulièrement sollicité en fin de partie, craquait un peu physiquement. Larralde et Amulet se sont tout de même dépassés pour égaliser à 39 partout.

“On en a chié physiquement”

C’était quitte ou double pour les deux équipes. Alors qu’une pelote touchait le filet d’en haut, donnant normalement le point à Larralde et Amulet, le juge ne l’a pas vue et a laissé la partie continuer. Waltary et Guichandut ont terminé le point et raflé le titre au nez et à la barbe de Larralde et Amulet. Une victoire qu’ils seront tout de même aller chercher en remontant leurs adversaires alors qu’ils étaient menés 15-30. Peio Guichandut savourait sa victoire après la partie : “on en a chié physiquement c’était terrible. J’ai été transcendé par la foule, le public, l’ambiance. Je voyais mon coéquipier mal, je me suis dit qu’il fallait que ce soit moi qui fasse la différence”.

Peio Guichandut signe ainsi sa deuxième victoire de rang au Masters de Bayonne et a voulu prouver qu’il avait sa place parmi les meilleurs : “j’ai entendu beaucoup de critiques à mon égard, comme quoi je n’avais pas forcément ma place. Aujourd’hui, il fallait que je montre que ce n’est pas parce que j’ai fait quelques contre performances que je n’ai pas ma place”. Waltary et Guichandut vont devoir vite se reconcentrer pour le tournoi de Cambo qui débute mercredi prochain. Ils joueront contre Gonzalez et Bilbao.

En lever de rideau, les jeunes de moins de 22 ans ont également montré un beau spectacle au public. Echeverria et Saint-Paul ont mené tout au long de la partie. Alors qu’ils n’étaient plus qu’à 4 points de la victoire avec une bonne avance (36-26), ils se sont relâchés et ont laissé leurs adversaires, Bideondo et Larralde, recoller au score à 37 partout. Ils ont finalement réussi à s’imposer 40-38 après près d’1h45 de jeu.

1 Commentaire

  1. Cocote

    Bravo à Guichandut- Waltary. Peyo, garde la foi… bien sûr que tu as ta place parmi les meilleurs. On est pas 2 fois finaliste des masters et finaliste championnat de France par hasard. Les mauvaises langues ont tout simplement mauvais esprit.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.