La première partie des manistes par équipes n’aura pas été de tout repos. Après une première manche remportée assez facilement contre les Mexicains Diaz et Cabello (15-7), la seconde manche a été beaucoup plus bataillée. Larralde et Bilbao ont un peu déjoué et les Mexicains en ont profité pour les mettre en difficulté. Après un début de manche où Larralde-Bilbao menaient assez largement (6-1), les Mexicains ont égalisé à 7 partout et fait la course en tête (14-11).

À un point de perdre la seconde manche, Bixintxo Bilbao a été décisif et a permis à son équipe de remporter la partie en deux manches et d’éviter ainsi une troisième manche toujours à double tranchant. C’est d’ailleurs lui qui a marqué le dernier point à 14 partout en trouvant le premier filet. “On n’a pas l’habitude de jouer contre le style des joueurs Mexicains”, commentait Peio Larralde, après la partie.

Grâce à cette victoire, les demi-finales leur sont logiquement ouvertes puisqu’ils affronteront la Bolivie mercredi matin. Une équipe théoriquement à leur portée : “Si on n’arrive pas à battre la Bolivie je pense qu’on n’a pas notre place ici”, souligne Peio Larralde. Les deux champions de France devront à présent se concentrer sur la future demi-finale avec un ligne de mire le titre de champion du monde. “Il va falloir se bagarrer”, annonce l’Hazpandar.

Autres résultats

Dans les autres spécialités, la France n’a pas fait carton plein. À paleta cuir trinquet les Français se sont inclinés en deux manches face à l’Uruguay (15-12 ; 15-13). Ils devront se rattraper face aux USA mercredi. En revanche, les filles (Iturriño-Iturria) se sont imposées largement à paleta gomme en fronton contre l’Uruguay : 15-0 ; 15-4. Elles retrouveront Cuba demain. En main nue individuelle mur à gauche, Mathieu Ospital s’est imposé en deux manches (10-4 ; 10-3) face au Brésil. Prochaine partie demain contre l’Uruguay.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.