Sur le papier, la France était plus forte que Cuba en main nue individuelle trinquet. Et sur la kantxa, Baptiste Ducassou l’a prouvé. Il n’a fait qu’une bouchée du Cubain, en deux petites manches : 15-4 ; 15-3. Une partie pour se mettre en jambes dans un trinquet différent de ceux du Pays Basque et à des horaires bien matinales pour nos pilotari, comme le souligne le vainqueur du jour : “Je trouve que ça a plutôt des dimensions de mur à gauche dans lequel on a mis une planche. Nous on est habitué à des trinquets un peu techniques, un peu bas où on peut faire du jeu. Tout ça c’est nouveau, il faut allonger le jeu un petit plus que ce qu’on fait nous”.

Grâce à cette victoire, la France a déjà un pied en demi-finales. La seconde partie se jouera demain, à partir de 10h, contre la Bolivie. Une nation encore largement à la portée de la France. “Normalement le plus dur est fait pour l’accès à la première place”, confirme l’Itsasuar.

La France s’incline en frontenis

Du côté du frontenis féminin, la France (Coyos-Durcodoy) s’est logiquement inclinée en deux manches face au Mexique 15-4 ; 15-4. Les Françaises ont été dominées du début à la fin de la partie. Malgré une bonne entame de deuxième manche, Coyos-Durcodoy n’ont pas pu viser une troisième manche décisive. Mercredi, la France affrontera le Chili pour une dernière partie de poules.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.