Bixintxo Bilbao a dû s’accrocher jusqu’à la fin à Saint-Jean-Pied-de-Port pour venir à bout de Ximun Lambert et se qualifier pour la liguilla.

 

On prend les mêmes et on recommence. Ducassou, Ospital, Larralde et… Bilbao vont de nouveau se retrouver en liguilla du Championnat de France Elite pro individuel. Mais le dernier du quatuor aura dû s’employer pour remporter la victoire ce lundi 15 janvier, au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port. Opposé à Ximun Lambert, Bixintxo Bilbao était attendu au tournant et la partie s’annonçait disputée. Elle le fut. Pour le plus grand plaisir des pelotazale et des parieurs à n’en pas douter.

Le Ziburutar a pris un bon départ en jouant le pan coupé (4-2), le filet (10-4) et en variant son but (tendu à gauche ou par le mur de droite). Mais Ximun Lambert, en vrai technicien, a su jouer finement pour recoller au score à 14 partout en finissant les points au xare ou punpa xare. Moment de flottement chez Bixintxo Bilbao qui laissait passer des occasions de trancher le point et remettait son adversaire en position d’attaque. Il n’en fallait pas plus pour que Ximun Lambert s’engouffre dans la brèche et le distance (22-14).

Contrairement à sa partie au Super Prestige, face à Julien Etchegaray, Bixintxo Bilbao a su réagir et changer son but au bon moment : tendu à gauche, au cinquième filet. La clé de la partie (il a inscrit seize buts gagnants au total), comme le soulignait Ximun Lambert : “j’étais mieux dans le jeu mais il a mis plus de buts, ça se joue là”. Egalisation à 23 partout de Bilbao mais Ximun Lambert lui a donné du fil à retordre jusqu’à l’égalisation à 28 partout. Bixintxo Bilbao a ensuite repris l’avantage et l’a gardé jusqu’au bout. A 34-32 pour le Ziburutar, engagement pour Ximun Lambert et retour gagnant de Bilbao qui ramène la pelote qui finit pic juste en dessous du pan coupé. 35-32. Ximun Lambert ne marquera pas un point de plus. Victoire 40-32.

Lambert n’aura pas démérité dans cette partie qui aurait très bien pu tourner à son avantage. Bixintxo Bilbao aura eu plus de réussite au but et il savourait sa victoire, après sa défaite prématurée au Super Prestige : “je me suis posé des questions. Je savais que ce trinquet n’est pas adapté pour moi mais je suis quand même venu m’entraîner ici, j’ai fait un gros travail physique. Aujourd’hui ça a payé”. Il rappelle d’ailleurs : “ça fait quatre ans de suite que je suis quand même dans les quatre demi-finalistes en championnat de France, même si je n’arrive pas au bout, je montre que j’ai un certain niveau en tête à tête. J’essaie d’apprendre chaque année un peu plus et peut-être que je vais réussir à arriver au bout un jour”.

“Je vais me battre sur chaque point”

Pour arriver au bout, il n’aura pas la tâche aisée. L’an dernier, il n’avait battu aucun de ses rivaux. Il ne part pas défaitiste pour autant : “moi aussi j’ai mes armes, je vais me battre sur chaque point et on verra les résultats mais je sais que je vais donner tout ce que j’ai dans le ventre”. En première partie de liguilla, il affrontera Mathieu Ospital, le 27 janvier prochain, à Saint-Pée-sur-Nivelle. Le trinquet de verre pourrait être un avantage pour le Ziburutar. Il devra malgré tout hausser son niveau de jeu et conclure le point dès qu’il en a l’occasion.

En groupe B, le frère aîné de Ximun, Laurent Lambert, n’a pas eu de mal à se qualifier pour la liguilla. Son adversaire, Cédric Lucu, n’a pas réussi à rentrer dans sa partie et lui a laissé beaucoup trop d’occasions de finir le point pour espérer l’emporter. A la mi-partie, Laurent Lambert menait déjà 20 à 8. Peu de chance de le voir perdre cette partie qui s’est vite terminée, 40-17.

Pourtant, Laurent Lambert n’arrivait pas serein pour sa première partie de championnat : “j’appréhendais un peu car ce n’est jamais facile de jouer une première partie en tête à tête. Moi qui suis un avant, le trinquet est grand”. Il a malgré tout su tirer son épingle du jeu. Il retrouvera maintenant Inchauspé, Iturbe et Palomes en liguilla. Il jouera sa première partie contre son ancien coéquipier de deux à deux, Mickaël Palomes, le 28 janvier prochain, à Arcangues.

GROUPE A

GROUPE B

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.