La finale du Championnat de France Elite pro de pelote basque par équipes aura lieu ce dimanche, à partir de 11h, au trinquet Moderne de Bayonne. Au programme, Waltary-Guichandut contre Larralde-Bilbao. Une partie qui promet du spectacle.

Peu de monde aurait parié sur cette finale : Waltary-Guichandut contre Larralde-Bilbao. Et pourtant. Revenus de loin en remportant leur partie de barrage contre Lambert et Palomes (premiers du groupe B), Waltary et Guichandut ont su se ressaisir au bon moment pour coiffer Ospital et Ducassou au poteau et les priver ainsi d’une finale en Championnat de France Elite pro de pelote basque par équipes.

Le 21 avril dernier, au trinquet de verre d’Anglet, Waltary a noyé ses adversaires sous les buts et Peio Guichandut a montré un niveau de jeu incroyable, comme le souligne Robert Dufourcq : “la clé de la partie sera le jeune Guichandut qui a été énorme vendredi”, avant d’ajouter “mais il nous a habitué à avoir des performances en dents de scie”. Référence à sa performance en partie de barrage où il était passé à côté mais avait pu s’appuyer sur son avant pour se qualifier pour les demi-finales.

Battu à Anglet aux côtés de Mathieu Ospital, Baptiste Ducassou sait à quel point Waltary et Guichandut peuvent être dangereux. Mais il connaît également les qualités de Larralde et Bilbao en tant qu’équipe, c’est pourquoi il leur donne un petit avantage pour cette finale : “c’est une équipe qui est très costaud et qui n’a pas beaucoup de failles. Waltary et Guichandut peuvent les gagner mais il faut qu’ils soient tous les deux dans un bon jour. Bixintxo et Peio feront leur partie et si Waltary et Guichandut ne sont pas à leur maximum en même temps je pense que Peio et Bixintxo devraient l’emporter”.

Un des autres demi-finalistes, Philippe Bielle, mettrait aussi Larralde et Bilbao favoris de cette partie : “quand ils jouent ensemble ça fait une très grosse équipe. Bixintxo cogne fort et Larralde a pas mal de pelotes devant et sait quoi faire avec. Je les vois gagner d’une dizaine de points”. Même s’ils partent favoris du fait de leur titre remporté en 2015 ensemble, Larralde et Bilbao auront en face une équipe avec beaucoup d’envie. Waltary visera un sixième titre en deux à deux et une occasion de prouver une fois de plus qu’il n’est pas encore bon pour la retraite. Guichandut, de son côté, jouera sa première finale en deux à deux chez les Elite pro. Il aura une pression supplémentaire sur les épaules qu’il devra gérer.

Bixintxo Bilbao, lui, pourrait faire la passe de trois, comme Robert Dufourcq l’a fait à son époque. Mais selon ce dernier, “c’est de la pression positive quand vous avez ça. Ça ne peut que vous sublimer et vous tirer vers le haut”. Ce qui est sûr, c’est que la partie devrait être disputée et promettre un beau spectacle.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.