Waltary et Guichandut ont remporté leur demi-finale sans forcer face à Gonzalez et Bilbao. Une partie express au score sévère : 40-14.

Ce sera une partie à oublier pour Mikel Gonzalez et Bixintxo Bilbao. Ce mercredi 2 août, en demi-finale du tournoi de Cambo, on peut dire qu’ils auront eu un jour sans. D’entrée de partie, les deux pilotari n’étaient pas en jambes et se faisaient distancer 13-3. Au retour de but, ni l’un ni l’autre ne s’en sortait face à Waltary. Mikel Gonzalez de son côté faisait deux buts faux dans la partie.

A aucun moment dans la rencontre, Gonzalez et Bilbao n’ont réussi à prendre le dessus. Ils marquaient un point quand leurs adversaires en marquaient cinq ou six. Ils ont rapidement été laissés sur le bord de la route, sans espoir de recoller au score. A la mi-partie, Waltary et Guichandut menaient 20 à 5. Gonzalez et Bilbao ont essayé de sauvé les meubles mais le score final reste sévère : 40-14 en 55 minutes.

Après un Masters remporté dimanche, Waltary et Guichandut continuent sur leur lancée. Ce mercredi soir, ils n’auront pas eu à beaucoup forcer, soulignait Waltary après la partie : “on a joué plus tranquille que d’habitude. On a bien commencé et après on a ralenti. Avec Peio on s’entend très bien et ça se voit, on se connaît bien et on joue bien ensemble”. Ils attendent désormais leurs adversaires : soit Ospital-Lambert, soit Bielle-Ducassou.

En lever de rideau, Etcheverria et Iribarren se sont eux aussi imposés 40-14 face à Alcasena et Saint-Paul. Même scénario que pour les joueurs de l’Elite pro. Xabi Alcasena et Jon Saint-Paul se sont fait distancer d’entrée (15-6) et n’ont jamais réussi à rentrer dans la partie. Petit à petit Etcheverria et Iribarren ont enfoncé le clou à la mi-partie en inscrivant treize points d’affilée (19-7 ; 32-7). La messe était dite. Victoire 40-14.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.