Peio Larralde a remporté son deuxième titre de champion de France Elite pro individuel contre Mathieu Ospital.

La semaine passée, Peio Larralde annonçait “jamais trois sans quatre je crois que ça n’existe pas”. Il l’a confirmé ce dimanche, au trinquet Moderne Jean-Marie Mailharro. “La semaine dernière je le disais un peu au bluff mais au final aujourd’hui c’est le cas et c’est moi qui ai la txapela sur la tête”, confiait-il après sa partie. Opposé à Mathieu Ospital en finale du Championnat de France Elite pro individuel, il arrivait en outsider après trois défaites consécutives face à son adversaire du jour. Ce dimanche, il est allé chercher la victoire en faisant une partie quasiment parfaite.

D’entrée, il a asphyxié Mathieu Ospital avec son but par la paroi de droite (3-0 ; 4-0 ; 5-0). Tendu, Mathieu Ospital n’arrivait pas à rentrer dans la partie et Peio Larralde en profitait pour prendre un maximum d’avance (14-1). Un jour sans pour Mathieu Ospital qui n’a pas réussi à imposer son jeu et qui était dominé dans les échanges.

Très concentré, Larralde s’est appliqué sur chaque pelote et proposait une défense remarquable. Si bien qu’à la mi-partie, le score était sévère : 20-3. Dans la seconde moitié, Mathieu Ospital a réussi à faire quelques séries de points (31-9 ; 31-14 ; 35-14 ; 35-16). Mais cela n’était pas suffisant pour faire dérayer la machine Larralde qui se dirigeait tout droit vers la victoire.

La différence, ce dimanche, ce sera faite aussi à l’engagement. Au total, Peio Larralde a inscrit douze buts gagnants contre un seul pour Mathieu Ospital. Au final, le score reste sévère : 40-18. Une victoire que Peio Larralde attendait depuis longtemps, après plusieurs mois difficiles. Au quarantième point, ce fut l’explosion de joie, qui contrastait avec la déception de Mathieu Ospital : “quand tu gagnes tu lâches tout ce que t’as et tu te dis que le travail a payé et c’est formidable”, commentait Peio Larralde après son succès. Le deuxième en championnat de France individuel.

Les joueurs vont maintenant devoir se concentrer sur le championnat par équipes qui débutera dans quelques semaines. Peio Larralde y défendra son titre, glâné l’an dernier au côté de Bixintxo Bilbao. L’Hazpandar qui précise tout de même : “il a gagné trois années d’affilée donc on va dire plutôt que c’est lui le tenant du titre”. Il jouera cette année avec Ion Iturbe, la révélation du championnat individuel en groupe B, qui joue d’ailleurs sa finale cet après-midi, contre Laurent Lambert, à Saint-Jean-Pied-de-Port.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.