Peio Larralde a testé la cryothérapie chez Hotzapia, à Anglet. Il vous livre ces impressions sur ce nouveau mode de récupération.

 

Pourquoi as-tu voulu tester la cryothérapie ?

Peio Larralde : J’en avais entendu parler comme tout le monde pour la récupération, apparemment ça avait de super retombée sur le corps et notamment en termes de courbatures ça permettait de les enlever assez rapidement. Je me suis dit que j’allais tester après une semaine d’entraînement.

En tant que sportif, qu’est-ce que cela t’a apporté ?

P. L : C’était très bien pour la récupération. Je n’avais plus de courbatures dès le lendemain. Ça permet d’optimiser la récupération. Au niveau des courbatures et de la fatigue générale, après une semaine d’entraînement qui était assez intense, j’ai vu qu’en très peu de temps ça m’a permis de récupérer en totalité. Sur un lendemain de partie par exemple où on est assez courbaturé, dès le lendemain en faisant une séance de cryothérapie on peut enchaîner avec l’entraînement et ça permet au corps de travailler sans arrêt.

Quelle est la différence par rapport à une séance de récupération traditionnelle ?

P. L : D’habitude, le lendemain, j’allais faire une séance de récupération soit en faisant des bains de récupération ou des massages, ou en allant à la salle pour faire des séances de décrassage. Avec les séances de décrassage le surlendemain on est un petit peu mieux mais on a toujours cette fatigue qui est là alors que là j’ai senti que tout avait disparu en une séance donc j’étais assez impressionné. Il faut maintenant après une partie, avec la tension, mais après une séance d’entraînement ça m’a fait beaucoup de bien.

Comment ressent-on le froid pendant une séance de cryothérapie ?

P. L : Sur deux minutes, ça passe plutôt rapidement. Le froid, il ne faut pas le comparer comme quand c’est humide. C’est vraiment un froid sec. Je trouve que c’est supportable et quand on se dit dans la tête que c’est pour optimiser la récupération et pour que ça fasse du bien au corps, si ça pique un petit peu il faut serrer les dents.

Recommanderais-tu la cryothérapie à d’autres pilotari ou même d’autres sportifs de haut niveau ?

P. L : Bien sûr, je le recommande à tout le monde. S’ils peuvent se le permettent je le conseille vivement. Je pense que c’est mieux surtout le lendemain d’une partie. Il y en a qui l’utilise aussi plus régulièrement, moi dans un premier temps je vais le faire après les parties pour optimiser ma récupération et enchaîner avec les séances d’entraînement ou même l’été où on enchaîne beaucoup de parties ça me permettrait de me concentrer sur la récupération et de pouvoir enchaîner les parties en jouant plus frais. C’est plutôt pas mal. Ça peut me faire que du bien. C’est une évolution dans la préparation des sportifs et en plus c’est court, la séance dure 2 minutes donc il ne faut pas s’en priver.

© Hotzapia

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.