Ils n’ont pas perdu une seule partie depuis 1952. Ce sont les joueurs de baline Argentins. Et ils seront les adversaires de Stéphane Suzanne et Patxi Guillentéguy, en finale du Championnat du monde de Barcelone. Un challenge pour les Français qui ont déjà dû batailler en demi-finale contre l’Espagne. Après une première manche perdue de peu (15-13), Suzanne-Guillentéguy ont dû se remobiliser en seconde manche. “On s’est mis un peu le feu dans la première manche. L’arrière m’a bien manoeuvré sur la fin. Ils font le hold-up sur la première manche, on se remobilise bien mais la qualification a été rude”, résumait l’arrière, après la partie.

Dans la seconde manche, les Français ont été plus offensifs et ont réussi à prendre de court leurs adversaires et les fatiguer en tenant bien les échanges. Ils remportent ainsi la seconde manche 15-8. La dernière manche a été un véritable combat. Après un bon départ (8-4), les Français ont été rattrapés par des Espagnols revanchards (8-7). Mais ces derniers n’ont pas réussi à égaliser et Suzanne-Guillentéguy ont conclu la partie 10-7, dans une explosion de joie de toute l’équipe de France, sous le tambour.

Le plus dur reste encore à faire : remporter la médaille d’or. Face à l’Argentine, les Français arriveront en outsiders. Une position qui leur permettra d’arriver sans pression. “ On sait qu’on a une partie très très compliquée avec deux joueurs qui seront très costauds. On va poser tous les arguments qu’on a préparés cet été dans le trinquet et voir si on peut à notre tour faire un hold-up et les bouger sur la partie, annonce Patxi Guillentéguy. On va arriver relâchés et très lucides sur cette partie”.

Les féminines maîtrisent

Chez les femmes, Stéphanie Leiza et Maritxu Housset se sont qualifiées pour la finale sans trop de difficulté contre le Mexique, en deux manches : 15-6 ; 15-8. Elles ont tout de même dû jouer sérieusement et ne rien lâcher jusqu’à la fin. En finale, elles retrouveront les joueuses argentines. Ces dernières ont eu une partie compliquée contre l’Espagne, qui s’est jouée à un point dans la dernière manche, dans une ambiance survoltée. Après une première manche remportée 15-10, les Argentines se sont fait surprendre par les Espagnols qui ont à leur tour conclu la deuxième manche 15-10. Le dernier set a été des plus serrés. C’est finalement l’Argentine qui s’est imposée 10-9. La finale s’annonce disputée.

En mur à gauche, à baline, aussi bien les hommes que les femmes se sont qualifiés pour les demi-finales qu’ils joueront ce vendredi matin. Dans les deux cas, la France est opposée à l’Argentine.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.