Le défi organisé à Lohitzun entre deux avants et deux arrières n’a pas eu le succès escompté mais on peut tout de même en retirer une belle prestation de Julien Etchegaray, bien soutenu par Mathieu Ospital.

Le pari était osé et ils pourront au moins se vanter d’avoir tenté le coup. Celui de proposer une partie avec deux avants contre deux arrières. Les organisateurs du tournoi de Lohitzun proposaient cette année ce défi particulier. Pour l’occasion Antton Amulet est devenu un avant et Julien Etchegaray un arrière. Le premier, associé à Ximun Lambert, a eu quelques difficultés à s’adapter à ce poste. A sa décharge, Julien Etchegaray explique : “c’est vrai que quand on arrive de derrière à devant il faut jouer en anticipation et si on joue en réaction on se fait un peu déborder et c’est ce qui s’est passé aujourd’hui”.

Le résultat s’en est fait ressentir dès le début de la partie (9-0 ; 17-1). A la mi-partie, Amulet et Lambert ont eu un sursaut d’orgueil et ont tenté de déstabiliser Julien Etchegaray à l’arrière (20-11). Mais l’Irisartar ne s’est pas laissé démonter et a même joué juste et rentré plusieurs points au filet (23-11 ; 25-12) ou en attaque à droite (38-15). Il ne partait toutefois pas de rien. En catégorie junior et cadet il jouait en tant qu’arrière. Il faut croire qu’il avait encore de bons restes : “j’avais de très très bonnes sensations, j’étais agréablement surpris même”.

Le score restera sévère pour Antton Amulet et Ximun Lambert qui ont tout de même essayé de sauver les meubles. Victoire malgré tout d’Ospital et Etchegaray 40-16. Le spectacle n’aura pas été là ce dimanche à Lohitzun mais les organisateurs peuvent se féliciter d’avoir tenter d’amener du renouveau. Antton Amulet s’est blessé à la main au début de la partie, il ne devrait donc pas participer au tournoi de Baigorri pour lequel il était sélectionné ce dimanche 22 octobre.

En lever de rideau, la partie opposant Hervé Bonetbelche (remplaçait Jean-Philippe Bénesse) à Laurent Lambert a vu la victoire de dernier. Mal embarqué (10-1 ; 17-10), Laurent Lambert a su renverser la vapeur petit à petit et égaliser à 18 partout. S’en est suivi un chassé-croisé avec trois autres égalisations. Puis Laurent Lambert a finalement pris l’avantage pour le garder jusqu’à la fin. Victoire 40-33.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.