En préparation du Super Prestige, Esku Pilota organisait deux parties au Trinquet Moderne Jean-Marie Mailharro, à Bayonne. Mathieu Ospital et Bixintxo Bilbao ont proposé une partie digne d’un championnat.

Les parties comptaient pour ainsi dire pour du beurre au Trinquet Moderne Jean-Marie Mailharro, à Bayonne, ce vendredi 24 novembre. Mais cela ne voulait pas dire qu’elles n’étaient pas à prendre au sérieux, bien au contraire. Esku Pilota organisait ces rencontres pour préparer les joueurs au tête à tête avec en ligne de mire le Super Prestige qui démarre ce lundi 27 novembre. Mathieu Ospital et Bixintxo Bilbao l’ont bien compris et ont montré une prestation de haut niveau et à rebondissements.

Le Ziburutar a démarré la partie en trombe. Buts gagnants, xare, punpa xare, pan coupé pic, tout lui réussissait. Si bien que Mathieu Ospital accusait un retard de plus de dix points (13-2). Mais les bonnes entames de partie peuvent souvent être un piège, le relâchement n’étant jamais bien loin. En tête à tête, encore plus qu’en deux à deux, les revirements de situation peuvent vite arriver. Et ce fut le cas. Petit à petit, Mathieu Ospital a réussi à régler son but et revenir à un point de Bilbao (17-16). Ce dernier gardait l’avantage mais Mathieu Ospital continuait de prendre confiance, tandis que celle de Bixintxo Bilbao s’effritait quelque peu. Egalisation à 28 partout.

“J’ai eu de bonnes sensations”

Les deux joueurs restaient au coude à coude jusqu’à 31 partout puis Mathieu Ospital reprenait l’avantage et creusait l’écart grâce à trois buts gagnants d’affilée (33-31 ; 34-31 ; 35-31). Mené 37-32, Bixintxo Bilbao a su se reconcentrer et buter juste au bon moment pour revenir à 37-36 puis égaliser à 37 partout en finissant le point au pan coupé. Mathieu Ospital reprenait l’avantage après une faute de Bilbao. Ce dernier égalisait de nouveau à 38 partout pour finalement s’imposer 40-38. “Je suis content parce que j’ai eu de bonnes sensations, confiait-il après la partie. Je dois essayer de régler le but un peu mieux et ensuite sur les belles pelotes essayer de trancher. Je pense que j’avais beaucoup de pelotes à finir et je n’ai pas réussi à finir au xare ou au punpa xare”.

Une prestation plus qu’encourageante pour le Ziburutar qui a été quelque peu en déroute pendant la saison de deux à deux. Ce dernier devra tout de même encore travailler le côté mental pour garder son avance acquise en début de partie. Mathieu Ospital, de son côté, devra mieux commencer son entame de partie pour sa première rencontre au Super Prestige s’il ne veut pas risquer de se faire distancer au score et de le payer sur la fin.

L’autre partie, opposant Antton Monce à Mikel Gonzalez aura été beaucoup moins bataillée. Antton Monce a réussi à garder la main tout au long de la partie, notamment grâce à ses buts gagnants qui auront déstabilisé le Bizkaitar. Sans pression ce vendredi soir, Antton Monce a géré d’un bout à l’autre sa partie en gardant toujours une bonne avance (19-10 ; 20-13 ; 30-20) pour finalement s’imposer 40-23.

Il lui reste malgré tout encore du travail avant son entrée le 4 décembre dans la compétition, comme il le souligne : globalement je me sentais assez essoufflé donc il faut que je fasse un peu de cardio d’ici dix jours pour que j’ai les poumons à bloc. J’ai envie de travailler le côté tactique et physique mais aussi mental pour réussir à rester dans la partie tout au long. L’an dernier j’ai eu pas mal de déceptions et j’ai eu du mal à gérer les parties”. Deux autres parties de préparation devrait être organisée d’ici peu.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.