Alain Dubois, maire de Macaye et co-fondateur d’Esku Pilota en 2008, a pris la présidence de l’association pour un an. L’ancien président, Jean-Baptiste De Ezcurra, sera quant à lui président d’honneur.

 

Qu’est-ce qui vous a motivé à reprendre la présidence d’Esku Pilota ?

Alain Dubois : C’est surtout pour assurer la continuité du projet d’Esku Pilota, et ce qui a été fait en 2017, en apportant d’éventuelles améliorations. L’objectif est de continuer avec les mêmes sponsors, en ayant le même maillot sur tous les tournois. Toujours travailler aussi en partenariat avec la Fédération et les clubs. L’idée est de toujours fédérer tout le milieu de la pelote. Il ne faut surtout pas casser ce qui a été fait et rester dans la dynamique.

Concrètement, quel est le projet d’Esku Pilota ? Va-t-il y avoir des changements ?

A. D : Je pense que l’année dernière un grand pas a été franchi, au niveau des partenariats notamment, avec les nouveaux venus et les autres qui ont apporté une contribution un peu plus importante. Cela s’est fait grâce à la meilleure visibilité de leur logo sur le site et surtout sur le maillot où pendant huit mois le logo est visible. Le magazine aussi a été mis en place et est énormément apprécié. Il y a toujours des choses à améliorer mais il est hors de question de casser ce qui a été mis en place.

Comme nouveauté, il y a la construction du trinquet Berria. Le souhait d’Esku Pilota est d’essayer de créer un partenariat avec ce trinquet. C’est ce que l’on avait évoqué avec Jean-Marc Charritton l’année dernière. On voudrait qu’il y ait pour les joueurs un lieu central où ils pourraient se retrouver pour s’entraîner mais tout cela reste à travailler avec monsieur Charritton.

De qui est formée la nouvelle équipe ?

A. D : Il y aura comme premier vice-président, Jean-Noël Landabure, qui sera chargé avec moi des partenariats. Il aura également la main sur la partie Esku Pilota Lagunak. Il fera par ailleurs partie de l’équipe chargée de la communication. Jacques Girr s’occupera de toute la partie administrative (courriers, convocations, conventions etc). Jean-Baptiste De Ezcurra, co-fondateur de l’association, sera président d’honneur. Il continuera, comme il le fait jusqu’à maintenant, à être présent sur les kantxa et à s’occuper des pelotes. Il est hors de question de le mettre sur la touche, je ne pouvais pas.

Suite au départ de Manu Martiarena, des bruits ont couru sur l’éventuelle défection de gros sponsors. Qu’en est-il aujourd’hui ?

A. D : Aujourd’hui, on est en discussion avec les différents sponsors. Notre rôle est de les rassurer, c’est ce que l’on est en train de faire. Il n’y a pas de non catégorique à partir du moment où le projet de l’an dernier est reconduit. Reste à finaliser les discussions mais les premiers contacts que l’on a eus sont assez favorables. C’est rassurant.

Comment voyez-vous l’avenir de la pelote ?

A. D : Il y a un travail important à mener avec toutes les personnes, associations ou fédérations qui œuvrent dans la pelote à main nue pour amener les jeunes joueurs au haut niveau. C’est ça qui va faire que le milieu de la pelote va rester dynamique. Il faut que de jeunes joueurs percent pour que les gens aient la curiosité de venir les voir. Il y a de nouveaux talents et c’est à nous de les entraîner et de les amener à ce haut niveau.

L’an dernier il y a eu les Championnats du monde des moins de 22 ans donc on n’a pas pu disposer les joueurs sur des tournois comme on l’aurait voulu. On doit avoir une discussion avec la Fédération et les clubs pour que ces jeunes jouent en lever de rideau des tournois. Il n’y a que comme ça que leur niveau va progresser.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.