Après leur titre gagné ensemble en 2015, Larralde et Bilbao ont remis ça ce dimanche 30 avril, au trinquet Moderne de Bayonne. Cerise sur le gâteau pour Bilbao, il a réussi à faire le triplé en Championnat de France Elite pro de pelote basque par équipes. Un exploit que seuls Dufourcq, Muscarditz et Harismendy ont réalisé.

Le public aura tremblé ce dimanche 30 avril, au trinquet Moderne de Bayonne. Si le temps était maussade, dans la kantxa en revanche, c’était la folie pour cette finale du Championnat de France Elite pro de pelote basque par équipes. Quelle partie ! Les quatre joueurs ont tout donné du premier au dernier point. Bien malin celui qui pouvait annoncer le vainqueur à l’issue de la partie qui s’est fini sur le score infime de 40-38, en faveur de Larralde et Bilbao qui gagnent leur deuxième titre ensemble (après celui remporté en 2015).

Grâce à ce titre, Bixintxo Bilbao lui, réussit le triplé. Une performance que seuls Robert Dufourcq, René Muscarditz et Thierry Harismendy ont réalisé. Bilbao rentre ainsi dans l’histoire de la pelote et pourra peut-être même égaler le record de René Muscarditz qui a décroché quatre txapela de rang.

“On n’était pas bien”

Mais que cette victoire fut difficile pour Larralde et Bilbao, opposés à un Waltary et un Guichandut hors pair et bien loin de leurs prestations en phase de poules. Les quatre joueurs étaient prêts à en découdre et cela s’est vu dès les premiers points. Les échanges étaient longs et les égalisations dans la première dizaine se sont multipliées (1 ; 2 ; 3 ; 6 ; 8 ; 10). Larralde et Bilbao prenaient un peu d’avance 17-10 puis à la mi-partie 20-13.

A 12h tout pile, comme la tradition le veut, l’Angélus a été chanté. Puis la partie a repris son cours. Cette petite pause aura fait du bien à Waltary et Guichandut qui en revenant ont réussi à recoller au score à 21 partout. Et là, ce fut la dégringolade pour Larralde et Bilbao. “On était sans rythme, on n’était pas bien”, racontait Peio Larralde après la partie. La machine à buts Waltary Agusti s’est mise en marche et la paire basco-cubaine s’est propulsée à 31-21. Waltary a enchaîné sept buts d’affilée (il en aura inscrits douze au total, comme Peio Larralde). De quoi dégoûter n’importe qui. Mais pas les champions du jour.

Comme disait Bixintxo Bilbao après la partie : “il fallait laisser passer l’orage”. Ils ont réussi à reprendre le but et en ont profité pour changer de pelote pour revenir petit à petit à 25-33. A ce moment de la partie, Peio Larralde a changé sa tactique de but : “j’ai bien fait de prendre des risques avec la paroi de gauche”, soulignait-il après la partie. Le but, une des clés de cette partie qui a permis à Larralde et Bilbao de recoller au score à 33 partout, alors que la victoire semblait inaccessible quelques points plus tôt. Les champions 2017 ont continué sur leur lancée pour mener 37-33.

Cette fois, la partie semblait finie pour Waltary et Guichandut. Mais ils en avaient décidé autrement et ont fait durer le suspens encore un peu et revenaient à un point de leurs adversaires 36-37 pour ensuite égaliser à 38. Une fin de partie à en avoir le souffle coupé. “A 38 partout on savait qu’il fallait un peu de chance pour gagner mais on s’est bagarré jusqu’à la fin. C’était pile ou face”, confiait Bixintxo Bilbao après la partie. Finalement, ce sont les champions de 2015 qui ont raflé la mise ce dimanche, pour la finale de ce Championnat de France Elite pro de pelote basque par équipes, qui, au final, n’aura pas été si prévisible. Waltary et Guichandut sont revenus de loin et auraient aussi mérité cette victoire.

1 commentaire

  1. Anonyme

    Harismendy a ausdi fait le triple….

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.