La délégation française a terminé sur la plus haute marche du podium (devant l’Espagne et le Mexique) aux Championnats du monde pelote basque qui se sont déroulés du 14 au 20 octobre à Barcelone. Dans chaque spécialité, la France a ramené une médaille. Cinq en or (main nue individuelle et par équipe en trinquet, paleta gomme femmes trinquet et mur à gauche et pala corta), sept en argent (cesta punta, frontenis femmes, main nue par équipe mur à gauche, paleta cuir mur à gauche et trinquet, paleta gomme hommes trinquet et mur à gauche), et trois en bronze (cesta punta, frontenis homme et main nue individuelle mur à gauche). Une très bonne cuvée 2018 pour le président de la Fédération française de pelote basque, Lilou Echeverria : “dans l’ensemble le niveau était très élevé, on a vu de très belles parties de pelote”, commentait-il après ces championnats.

À noter la belle performance des féminines à paleta gomme. L’équipe de France (Maritxu Housset, Amaia Etchelecu, Aizkoa Iturrino, Eneka Iturria, Stéphanie Leiza, Sylvie Halsouet) a fait le doublé en gagnant l’or en trinquet et en mur à gauche. Un dernier titre en mur à gauche puisqu’aux prochains championnats du monde la spécialité se jouera en tête à tête, comme l’a annoncé le président de la Fédération internationale de pelote basque récemment réélu, Xavier Cazaubon. En trinquet, les joueurs Elite pro ont aussi fait le doublé en individuelle et par équipes. Deux victoires attendues et logiques de Baptiste Ducassou en individuel face à Eneko Maiz et de Peio Larralde et Bixintxo Bilbao par équipes contre les tenants du titres mexicains Diaz-Cabello. Ducassou et Bilbao qui, en prime, ont reçu la distinction de meilleur joueur du championnat dans leur spécialité. Rendez-vous est donné en 2022 pour défendre toutes ces médailles, à domicile, à Biarritz.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.