Alexis Inchauspé et Baptiste Ducassou ont encore dû s’employer pour remporter leur dernière partie de poule contre Peio Larralde et Ion Iturbe.

 

La formule de championnat choisie par la Fédération française de pelote basque de mettre en compétition des équipes équilibrées tient toutes ses promesses cette année. Une fois de plus, à Mauléon, les pilotari ont régalé un public venu nombreux. Après une entame de partie équilibrée (1-1 ; 5-5 ; 8-7), Inchauspé-Ducassou ont rapidement pris l’avantage et infligé 15 points d’affilée à Larralde-Iturbe qui accusaient le coup (23-7), notamment grâce aux buts gagnants du gaucher par le mur de droite (il en a inscrits huit au total, contre six pour Peio Larralde).

La partie semblait pliée mais comme on ne cesse de le répéter, une partie n’est jamais terminée tant que l’on n’inscrit pas le 40e point. Peio Larralde et Ion Iturbe sont restés motivés du début à la fin de la partie, réduisant l’écart point après point (24-14 ; 30-20 ; 30-25). Inchauspé et Ducassou, malgré une défense à toute épreuve, n’ont pas toujours fait les bons choix tactiques, laissant Peio Larralde reprendre de temps en temps la partie à son compte.

Les quatre joueurs ont tenu le public en haleine jusqu’au bout. Larralde et Iturbe revenaient à deux ou trois points sans réussir à égaliser (33-31 ; 35-33). Menés 38-33, ils y ont cru jusqu’au bout et ont finalement égalisé à 39 partout. Ce sont finalement Inchauspé et Ducassou qui marqueront le dernier point au terme d’une partie haletante. Certes, Larralde et Iturbe affichent une troisième défaite dans ce championnat pour une seule victoire, mais ils auront montré un beau visage ce samedi au trinquet de Mauléon. “On va retenir ce qui a marché, qu’on n’a pas lâché, qu’on s’est accroché, qu’on a joué en équipe et qu’on aurait pu perdre 40 à 10 mais qu’on a perdu 40 à 39”, essayait de relativiser Peio Larralde, après la partie. Leur destin est maintenant entre les mains de Mathieu Ospital et Ximun Lambert qui jouent leur dernière partie cet après-midi, à Irissarry, contre Julien Etchegaray et Bixintxo Bilbao.

Pour Ospital-Lambert c’est la partie de la dernière chance. En cas de défaite, ils seraient éliminés directement et Larralde-Iturbe joueraient ainsi les barrages. S’ils l’emportent, ils devront s’imposer avec au moins huit points d’écart pour décrocher leur place en barrages grâce à un meilleur goal average que Larralde-Iturbe. Du côté d’Etchegaray-Bilbao, la victoire leur permettrait de finir premier de la poule devant Waltary-Guichandut et Inchauspé-Ducassou. Ces derniers n’ont déjà plus aucune chance de terminer à la première place mais ils sont tout de même qualifiés pour les demi-finales.

“L’important c’est de se donner à fond à chaque partie”

Baptiste Ducassou, toujours à la recherche d’un premier titre en deux à deux, sera motivé, comme toujours : “La motivation est toujours là que ce soit avec ou sans titre. Si ce n’est pas cette année, je réessaierais jusqu’à l’avoir et si je ne l’ai pas, tant pis. L’important c’est de se donner à fond à chaque partie et essayer de gagner”, confie l’Itsasuar.

Du côté du groupe B, Laurent Lambert et Alain Migueltorena ont assuré leur place en demi-finales en s’imposant face à Philippe Bielle et Mickaël Palomes. Ils peuvent d’ailleurs dire merci à ce dernier qui a craqué en fin de partie et laisser filer la victoire devant son coéquipier désabusé. Bielle et Palomes avaient pourtant réussi à égaliser à 18 partout après avoir été menés dans la première moitié de la partie.

Alors qu’ils menaient 27-22, Bielle et Palomes se sont fait rattraper à 27 partout après plusieurs fautes d’affilée de Palomes. De quoi relancer Lambert et Migueltorena qui n’en demandaient pas tant pour repartir de plus belle (33-27). Ils ne se feront pas rattraper. Victoire 40-32 et une qualification pour les demi-finales. La première place du groupe B, synonyme de qualification pour les barrages avec le groupe A, n’est en revanche pas encore assurée. Ils devront compter sur une défaite d’Elgart-Çubiat face à Aguirre-Saint Paul. Autant dire que sur le papier, Elgart-Çubiat semblent favoris. Mais rien n’est jamais acquis à la pelote. Tout se décidera cet après-midi sur la kantxa.

GROUPE A

GROUPE B 

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.