Le Championnat de France de pelote basque Elite pro en deux à deux commence ce vendredi, à Arcangues. Les champions 2015 sont les premiers à faire leur entrée face à Philippe Bielle et Ximun Lambert.

Le Championnat de France de pelote basque Elite pro en deux à deux reprend ce vendredi 3 mars, à Arcangues. A partir de 18h30, ce sont les champions de France 2015, Peio Larralde et Bixintxo Bilbao, qui font leur entrée face à Philippe Bielle et Ximun Lambert. Si la formation des équipes en groupe A en a étonné plus d’un, les champions de France aussi ont été surpris : “c’est rare, on ne s’y attendait pas du tout”, confie Peio Larralde.

Après son élimination inattendue en demi-finale du Championnat de France Elite pro en individuel, l’Hazpandar se dit remotivé et aborde le deux à deux avec de l’envie : “j’ai envie de donner une meilleure image. Avec Bixintxo, on a très peu joué ensemble cette année donc il faudra qu’on retrouve nos repères”. En face, Philippe Bielle et Ximun Lambert ne sont clairement pas les favoris. L’avant gaucher en est conscient mais ne part pas défaitiste : “ce sera très dur mais on vient pour essayer de gagner. Il faudra bien serrer la pelote à gauche et essayer d’embêter Peio à l’avant”, précise-t-il.

En ce qui concerne la composition des équipes, Philippe Bielle, comme tout le monde, voit deux grosses équipes favorites (Larralde-Bilbao et Ospital-Ducassou) mais rappelle tout de même : “l’an dernier, avec Baptiste, on a gagné d’un seul point face à Etchegaray et Lazcano dont il peut y avoir des surprises”. Peio Guichandut, lui, est moins philosophe : “clairement, je trouve que c’est nul. Moi, je tombe quand même avec un bon coéquipier mais tout le monde n’a pas sa chance dans ce championnat”.

Les équipes faites, il faut maintenant jouer et voir ce que cela donnera. Peio Guichandut, associé à Waltary Agusti (champion de France en titre avec Bixintxo Bilbao), entrera lui aussi dans le championnat ce vendredi. Il jouera contre Alexis Inchauspé et Antton Amulet, champions de France en groupe B l’an passé. “Ce sont deux joueurs qui se connaissent, ce sera un avantage pour eux. Avec Waltary on n’a pas pu taper ensemble cette semaine mais je pense qu’on peut être complémentaire et que si lui est en forme et moi aussi, on peut faire de bonnes choses”. Réponse ce soir, à 19h30, au trinquet d’Arcangues.

© Begira

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.