Julien Etchegaray et Bixintxo Bilbao ont battu Peio Larralde et Waltary Agusti au terme d’une partie intense.

 

Les Masters d’Hasparren se sont terminés sur une finale de haut rang. Les quatre joueurs (Larralde, Waltary, Etchegaray, Bilbao) ont fait le spectacle dans ce nouveau trinquet Berria, fraîchement inauguré. Les deux équipes se sont battues du début à la fin de la partie et l’on peut tirer notre chapeau à Waltary Agusti qui, à 38 ans, a bien tenu son rôle d’arrière.

Dès les premiers échanges, les quatre joueurs ont imprimé un rythme de jeu soutenu. Etchegaray-Bilbao tiraient leur épingle du jeu pour prendre l’avantage dans les premiers points (6-3 ; 9-7) mais Larralde-Waltary égalisaient à 10 partout. Le duo basco-cubain finissait mieux les points et poussait Bilbao à la faute. Si bien qu’à la mi-partie, Larralde-Waltary creusaient l’écart (23-14). “Même si on a bien commencé en début de partie, Larralde et Waltary nous dominaient, on ne trouvait pas trop de solutions”, confirmait Bixintxo Bilbao, après la partie.

Menés 23-14, Etchegaray-Bilbao ont changé de stratégie et l’Irisartar a changé son but, par la paroi de verre. La clé de la partie. Bien réglé, Etchegaray a réussi à gêner Waltary et inscrit une série de buts gagnants à plusieurs reprises dans la rencontre. La première a permis à Etchegaray-Bilbao de revenir à un point de leurs adversaires (23-22) et de finalement égaliser à 25 partout. Tout était à refaire pour Larralde et Waltary qui ne lâchaient rien. Nouvelle série de buts gagnants d’Etchegaray (il en a inscrits douze au total contre trois pour Larralde) et voilà les vainqueurs du jour menant 31-26.

“On a souffert énormément physiquement”

La partie n’était pas gagnée pour autant. Larralde et Waltary ont tout fait pour recoller au score et ont poussé Etchegaray et Bilbao dans leurs retranchements en revenant à trois points (34-31). Dans la dernière dizaine, Bixintxo Bilbao a mieux tenu physiquement que son vis-à-vis et a réussi à loger quelques pelotes au filet du fond (36-31 ; 39-31). Etchegaray a ensuite conclu la partie sur un dernier but gagnant. Victoire 40-31. “Je pense que c’était une des parties les plus compliquées pour moi depuis mes débuts. On a souffert énormément physiquement mais on est resté dedans”, confiait le Ziburutar, après la victoire.

Un titre à la saveur particulière après leur échec en demi-finale du Championnat de France Elite pro par équipes, comme le confirme Bixintxo Bilbao : “on s’était planté, on avait très mal joué. On s’est posé les bonnes questions. On gagne ce titre au Master d’hasparren et c’est même plus beau qu’un titre de champion de France. Il faut dire chapeau à Larralde et Waltary aussi car ils ont été très très forts aujourd’hui et il fallait donner vraiment le meilleur de nous-mêmes pour les battre”.

Samedi, à partir de 19h, Etchegaray-Bilbao seront de nouveau associés pour le tournoi Hoberenak d’Arcangues. Ils affronteront Peio Larralde et Peio Guichandut. Comme un goût de revanche pour l’Hazpandar qui a été privé du titre à domicile, ce dimanche. La seconde demi-finale se jouera le samedi 7 juillet. Elle opposera Ospital-Ducassou à Waltary-Iturbe.

En lever de rideau, Maxime Etcheverry et Pantxo Laffitte se sont eux aussi imposés 40-31. Opposés à Eñaut Echeverria et Andoni Iphar, ils ont mené les débats quasiment du début à la fin de la partie. Echeverria-Iphar ont toujours couru après le score (10-5 ; 16-6 ; 21-14 ; 25-20 ; 35-30) sans jamais réussir à égaliser.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.