Julien Etchegaray et Bixintxo Bilbao terminent premier du groupe A après leur victoire face à Mathieu Ospital et Ximun Lambert à Irissarry.

 

L’enjeu était de taille ce dimanche à Irissarry pour Mathieu Ospital et Ximun Lambert. Une victoire était impérative pour espérer se qualifier pour les barrages avec le groupe B. Malheureusement pour eux, Julien Etchegaray et Bixintxo Bilbao étaient bien décidés à accrocher la première place qui leur tendait les bras en cas de victoire.

“On savait que Mathieu et Ximun allaient venir avec beaucoup d’envie, on avait à coeur de faire une bonne partie”, confiait Julien Etchegaray, après la partie. D’entrée de jeu, ils ont douché les espoirs d’Ospital et Lambert en imposant un rythme de jeu soutenu (5-1 ; 13-1). A l’avant, Julien Etchegaray opposait une défense incroyable, tandis que Bixintxo Bilbao lui amenait la belle pelote. Complémentaires, les deux joueurs ont rapidement pris l’ascendant et ont dominé Ospital et Lambert de la tête et des épaules (28-7).

A une dizaine de points de finir, Etchegaray et Bilbao se sont légèrement relâchés, laissant Ospital et Lambert revenir de quelques points (30-12). L’arrière Ziburutar commettait quelques fautes en voulant trop forcer. Le genre de fautes qui pourrait coûter cher en demi-finale. Etchegaray et Bilbao en avaient tout de même encore sous la semelle et n’ont pas eu à forcer leur talent pour s’imposer 40-19. Ils décrochent ainsi la première place du groupe A. Une place qui peut sembler idéale, et pourtant… Ces trois dernières années, l’équipe championne n’avait pas fini première de la poule. Bixintxo Bilbao s’en souvient bien puisqu’il détient les trois derniers titres.

Il vise d’ailleurs cette année la passe de quatre (René Muscarditz est le seul à l’avoir fait) : “on veut absolument se qualifier pour cette finale. Le but c’est d’arriver au bout et d’être champion de France une quatrième fois. Je suis très content de jouer avec Julien, j’aimerais lui amener ce premier titre à lui aussi”, annonce-t-il. Mais la tâche ne sera pas facile. En toute logique, Etchegaray et Bilbao affronteront Larralde et Iturbe qui doivent passer par le barrage contre Elgart-Çubiat vendredi.

A la fin des phases qualificatives, Larralde et Iturbe affichent trois défaites pour une victoire mais sur une demi-finale, tout est possible. Etchegaray et Bilbao le savent. “Ça va être une grosse partie à jouer. On sait que Peio est bon dans les parties importantes”, analyse Etchegaray. Bilbao de renchérir : “quand Peio rentre dans le jeu il peut faire très mal, il bute très bien. Il faut essayer de le faire déjouer sinon c’est partie perdue”.

“Ce sera un très gros morceau”

L’autre demi-finale opposera Waltary-Guichandut à Inchauspé-Ducassou. Les deux parties seront sûrement de haut niveau et avec du spectacle dans deux trinquets rapides comme Anglet et Pau (les 20 et 21 avril prochains). En attendant, Larralde-Iturbe affronteront Elgart-Çubiat au trinquet d’Arcangues ce vendredi, à 19h30. Elgart et Çubiat qui ont décroché la première place du groupe B après une partie arrêtée à 23-18 sur blessure de Grégory Aguirre (fracture de l’auriculaire).

Elgart et Çubiat n’étaient pas au meilleur de leur forme et devront vite reprendre du poil de la bête s’ils veulent espérer rivaliser contre Peio Larralde et Ion Iturbe. Sur le papier, ces derniers sont largement au-dessus et Elgart-Çubiat devront être excellents pour renverser une équipe qui s’améliorent de partie en partie, comme en témoigne leur dernier face à face avec Inchauspé-Ducassou perdu sur le plus petit des scores : 40-39. “C’est sûr que ce sera un très gros morceau, on a vu dans les phases qualificatives du groupe A que c’était des parties serrées. Ce sera très compliqué”, concède Vincent Elgart. Quoiqu’il en soit, la fin du championnat, que ce soit en groupe A ou en groupe B, réserve encore bien du suspense pour savoir qui coiffera la txapela cette année.

GROUPE A 

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.