Le 42e Challenge de Cize a été remporté par Vincent Elgart et Bixintxo Bilbao, ce lundi 5 juin, au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port. Une victoire face à Julien Etchegaray et Antton Amulet au prix de nombreux efforts.

Ce 42e Challenge de Cize n’aura pas été facile à remporter pour Vincent Elgart et Bixintxo Bilbao. Opposés à Julien Etchegaray et Antton Amulet, ils ont dû batailler jusqu’au dernier point pour l’emporter. Et qui l’aurait cru ? Menés 4-15 en début de partie, Elgart et Bilbao étaient dominés par leurs adversaires. “Je pense qu’on les a surpris. Ils ne s’attendaient pas à ce qu’on mette autant de vitesse dans le jeu”, soulignait Julien Etchegaray après la partie.

Une fois la surprise passée, Elgart et Bilbao se sont remobilisés pour réduire l’écart petit à petit, aidés par un Julien Etchegaray qui commettait quelques fautes (9-16 ; 10-17 ; 13-17). Bien décidés à recoller au score, Elgart et Bilbao revenaient à un point d’Etchegaray et Amulet à plusieurs reprises (16-17 ; 19-20). Ces derniers ne l’entendaient pas de cette oreille et reprenaient quelques points d’avance pour respirer un peu (19-21 ; 24-20). A la mi-partie, un vrai bras de fer s’est engagé entre les deux camps. Etchegaray et Amulet ne voulant pas laisser revenir Elgart et Bilbao qui faisaient tout leur possible pour égaliser, sans jamais y arriver. Toujours à un petit point derrière (23-24).

“Bixintxo nous mettait des bons sachets”

Arrivés proches de la trentaine, Etchegaray et Amulet avaient bien creusé l’écart et menaient de six points leurs adversaires (29-23). Une avance qui aurait pu les mener tout droit à la victoire. Mais comme le soulignait Bixintxo Bilbao après la partie “on savait qu’il fallait s’accrocher sur tous les points et qu’il ne fallait surtout pas les laisser partir”. Petit à petit, et grâce à quatre buts gagnants d’affilée bien placé par Elgart, ils ont enfin réussi à égaliser à 29 partout.

Une nouvelle partie s’engageait pour Etchegaray et Amulet qui accusaient un peu le coup mais tenaient bon, restant à deux points derrière (30-32). Elgart et Bilbao multipliaient les points dans les pieds d’Etchegaray pour le fatiguer. Mais ce dernier défendait chaque pelote. “On voulait mettre Bixente Elgart en faute nous aussi en lui mettant les pelotes dans les pieds mais on n’a pas été assez précis et du coup Bixintxo nous mettait des bons sachets donc on avait un peu de mal à répondre”, précisait Julien Etchegaray.

Vincent Elgart et Bixintxo Bilbao ont réussi à avoir leurs adversaires à l’usure pour s’imposer 40-32. “Julien jouait très bien, il butait bien et finissait les points devant. Antton aussi jusqu’à la trentaine faisait une très bonne partie, accordait Bixintxo Bilbao après la partie. Petit à petit je pense qu’Antton s’est un peu fatigué derrière, on l’a fait pas mal courir. Je suis très content parce que Bixente a très bien buté à la fin et a su varier le but”.

Une ambiance de folie

Julien Etchegaray, qui jouait la veille à Armendarits, aura bien tenu tête à ses adversaires, tout comme Antton Amulet. Ni l’un ni l’autre n’auront à rougir de cette prestation. Ce lundi, au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port, les quatre joueurs auront su mettre de l’ambiance dans les tribunes. A noter que les trophées ont été remis par les premiers vainqueurs du Challenge de Cize : Jean-Louis Larçabal et Dominique Aguerre. En lever de rideau avait lieu une partie de tête à tête opposant Garat à Massonde. Ce dernier s’est imposé 40-38.

Les joueurs vont maintenant se préparer pour les prochains tournois. En premier lieu celui d’Armendarits pour Antton Amulet qui joue ce dimanche aux côtés de Peio Larralde. Bixintxo Bilbao, lui, aura quinze jours pour se préparer à jouer avec Philippe Bielle le 18 juin prochain, à Armendarits également.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.