Le tenant du titre s’est qualifié pour les demi-finales du tournoi Atharri. Etchegaray-Amulet ont eux aussi validé leur ticket.

 

Les deux parties de barrage du tournoi Atharri, se jouant en modalité joko berri à Itxassou, ont permis à Echeverria-Ducassou et Etchegaray-Amulet de se qualifier pour les demi-finales. Si la première partie a été à sens unique, la deuxième a connu un peu plus de suspense.

En début de soirée, Echeverria et Ducassou n’ont pas laissé plané le doute bien longtemps sur leur éventuelle victoire. D’entrée de partie, ils ont imposé leur rythme à Mikel Gonzalez et Jean-Philippe Bénesse. Si bien qu’ils menaient déjà de dix points (12-2), la première dizaine passée. Gonzalez et Bénesse opposaient une bonne défense et faisaient durer les points mais Echeverria et Ducassou finissaient toujours par trouver la faille pour faire le point. A 15-6, ils ont eu un léger moment de flottement (15-10), comme le confirme l’Itsasuar : “on est rentré dans un faux rythme. En joko berri, Jean-Philippe Bénesse est quand même à son aise car c’est un jeu où il faut jouer droit”.

Mais ils ont su remettre du rythme pour creuser de nouveau l’écart (34-12) pour finalement s’imposer 40-17. Une première partie chez les indépendants réussie pour Eñaut Echeverria. “C’est un jeune prometteur. Il sait jouer de la gauche, de la droite, il bute correctement. Il sait tout faire déjà à son âge. Bien sûr il a quelques failles tactiques, mais c’est normal, c’est la première fois qu’il joue avec des indépendants donc on le sentait un peu crispé.”, confiait Baptiste Ducassou, après la partie. Mercredi prochain, en demi-finale, les deux joueurs seront opposés à Mathieu Ospital et Mickaël Palomes. Une équipe dont l’arrière se méfie : “Ospital devant est quelqu’un qui est très difficile à manœuvrer, il ne lâche aucun point, c’est un gros défenseur. Palomes, je trouve que ces dernières parties, il est de mieux en mieux. Ici, avec ce mur de gauche sur toute la hauteur il sera certainement plus libéré, il pourra lâcher son bras donc on aura une grosse partie à jouer”.

Le retour d’Amulet

La seconde partie a été plus équilibrée entre Etchegaray-Amulet et Inchauspé-Larralde. Les deux équipes sont restées au coude à coude jusqu’à la mi-partie (2-2 ; 3-3 ; 9-9 ; 10-10 ; 11-11 ; 14-14 ; 15-15 ; 16-16 ; 17-17). Julien Etchegaray a ensuite fait la différence au but (il en a inscrit onze au total contre sept pour Inchauspé) pour mener 22-18. Dans la dernière dizaine, Antton Amulet, de son propre aveu, a eu “un coup de mou” physiquement. Cela a permis à Inchauspé et Larralde de revenir 30-23 alors qu’ils étaient menés 30-19.

Etchegaray a de nouveau bien buté pour reprendre de l’avance (37-23). Nouveau coup de mou et remontée d’Inchauspé-Larralde (37-30). Mais Antton Amulet n’a pas craqué et Julien Etchegaray a pu de nouveau trancher les points pour conclure la partie 40-30. Un retour de bon augure pour Antton Amulet qui n’avait pas joué une compétition depuis quatre mois : “quand j’ai mis les blancs j’avais beaucoup d’appréhension dans les vestiaires. Ça m’a fait plaisir de rejouer devant du monde. J’ai encore pas mal de choses à travailler mais je suis très content”, confiait-il, après la partie.

En demi-finale, Etchegaray-Amulet affronteront Bielle-Harismendy. Une équipe à surveiller selon Antton Amulet : ‘je m’attends à une partie très difficile, physiquement surtout”, annonce-t-il. Les demi-finales se joueront mercredi 9 mai, à partir de 19h.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.