Le deuxième tour du Super Prestige a failli coûter cher à Bixintxo Bilbao qui s’est fait mener en début de partie par un Mickaël Darmendrail prometteur en tête à tête.

La seconde partie du deuxième tour du Super Prestige était un peu le pari du jour (ce lundi 4 décembre) pour les organisateurs : Darmendrail contre Bilbao. Soit la rencontre allait vite tourner à l’avantage de Bilbao. Soit Darmendrail allait créer la surprise. Au final ce fut un mélange de ces deux options. Alors que Bixintxo Bilbao a eu le but, c’est Mickaël Darmendrail qui marquait le premier point au punpa xare. A fond dans sa partie, il commençait sur les chapeaux de roue avec un but gagnant et un amorti les deux points suivants (3-0).

En face, Bixintxo Bilbao n’avait pas son répondant habituel et se laissait distancer par le jeune Elite pro (11-3). “ J’ai très très mal commencé, j’étais en dehors de la partie, je n’avais aucune fraîcheur physique”, commentait-il après la partie. Il revenait tout de même à 11 partout et prenait l’avantage grâce à un but gagnant (il en a inscrit dix au total contre six pour Darmendrail). Mais Darmendrail égalisait à 13 partout et repartait de plus belle en finissant les points au punpa xare (17-13 ; 18-13). Toujours pas à son niveau, Bixintxo Bilbao se faisait tout de même violence pour tenter de recoller au score. Une première fois à 20-19, mais Darmendrail logeait la pelote au filet du fond. Puis une deuxième fois à 22-21. Cette fois ce fut l’égalisation grâce à un amorti bien placé de Bilbao.

A ce moment de la partie, Mickaël Darmendrail accusait le coup physiquement et Bixintxo Bilbao en profitait pour accélérer le jeu. Difficile pour Darmendrail de suivre la cadence : “au début ça allait j’étais frais, mais après je n’ai pas réussi à suivre, j’ai explosé. J’ai vu que là c’était différent qu’en amateur, ça va un peu plus vite”, soulignait-il après la partie. Bixintxo Bilbao a évité une égalisation de Darmendrail à 25-24 et a fini la partie largement devant au score. Victoire 40-28.

“ Il faudra être meilleur dans tous les secteurs du jeu”

Au prochain tour, le Ziburutar devra mieux entamer sa partie s’il ne veut pas se faire surprendre par Julien Etchegaray qui a plus d’expérience que Darmendrail en tête à tête. “Je sais que contre Julien Etchegaray il faudra être meilleur dans tous les secteurs du jeu, admet-il. Je vais essayer de faire une partie complète et prendre plaisir pour ce prochain tour”. Mickaël Darmendrail, de son côté, va pouvoir préparer le Championnat de France Elite pro en tête à tête qui commencera à la fin du mois. Le joueur d’Eskulari a montré qu’il avait plus d’un tour dans son sac, ce que confirmait son adversaire après la partie : “on a vu qu’il avait beaucoup de capacité pour jouer en tête à tête, il a vraiment beaucoup de coups”.

La première partie de ce deuxième tour opposait Ximun Lambert à Antton Monce. Ce dernier aura payé sa mauvaise entame de partie. D’entrée de jeu, Ximun Lambert a mené 10-4. Rien d’insurmontable en tête à tête mais Antton Monce n’a pas su être assez offensif pour déstabiliser Lambert qui tranchait les points au pan coupé ou au xare. “J’ai voulu jouer classique en jouant sans jeu sauf que je suis un peu moins technique, j’ai laissé quelques pelotes au milieu et il m’a sanctionné au filet”, analysait Antton Monce, après la partie.

Tout au long de la partie, Lambert aura été devant au score, sans laisser Monce égaliser. A la mi-partie pourtant, ce dernier a commencé à jouer plus précis et terminer les points au filet (24-15 ; 24-17 ; 25-18 ; 28-25). Il est même revenu à seulement un point de son adversaire (31-30), sans toutefois réussir à égaliser. Ce fut sûrement la clé de la partie pour Ximun Lambert qui avouait à la fin de la rencontre : “ s’il avait égalisé, ça m’aurait mis un pète au moral”.

Même s’il a mené tout au long de la partie et qu’il a gagné 40-32, Ximun Lambert n’en était pas moins inquiet, lui qui s’était blessé il y a deux ans, ici même : “j’étais un peu inquiet avant la partie parce que le tête à tête c’est toujours compliqué, je me sentais fatigué. J’ai toujours une appréhension en jouant en tête à tête mais tant que je pourrais je jouerais”. Au prochain tour, il affrontera Peio Guichandut. Une partie à double tranchant puisque l’Irisartar est connu pour ses performances en dents de scie. Il aura malgré tout à cœur de faire un bon Super Prestige comme il l’a déjà annoncé après sa victoire face à Alain Migueltorena.

Antton Monce, tout comme Darmendrail, va maintenant se préparer pour le Championnat de France Elite pro en tête à tête. “C’est important que j’apprenne à finir le point aussitôt que j’ai des belles pelotes. Même si j’ai progressé techniquement il me manque encore un petit plus comparé à des avants comme Ospital ou Etchegaray qui serrent le jeu très bien”, annonce-t-il.

A noter que les parties de lundi prochain ont été décalées. La première rencontre aura lieu à 16h et la suivante à 17h.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.