Julien Etchegaray et Bixintxo Bilbao affronteront Waltary Agusti et Ximun Lambert en finale du tournoi de Larressore.

 

La finale du tournoi de Larressore opposera lundi, à 18h, Etchegaray-Bilbao à Waltary-Lambert. Ces derniers sont venus à bout d’Ospital-Iturbe en tout juste une heure de jeu en ayant mené quasiment toute la partie (17-7 ; 27-22). À l’arrière, Ion Iturbe a été mis en difficulté par Waltary-Lambert qui tentaient d’éviter un maximum Mathieu Ospital : “C’est un trinquet difficile à jouer, on dirait que le sol est lent mais en fait il est rapide. Ce n’est pas évident ici pour les arrières, la pelote elle tire beaucoup au sol”, souligne Ximun Lambert.

Ospital-Iturbe se sont tout de même accrochés jusqu’au bout et ont égalisé à 31 partout. “ On ne s’est pas énervé”, commentait Ximun Lambert, après la partie. En reprenant le but, Waltary a réussi à reprendre quelques points d’avance et conclure la partie 40-33 sur un dernier but gagnant (il en a inscrits quatorze au total contre dix pour Mathieu Ospital).

La seconde demi-finale aura connu plus de suspense. Etchegaray-Bilbao et Bielle-Guichandut se sont tenus dans un mouchoir de poche dans la première dizaine (4-4 ; 8-7 ; 9-8). Les demi-finalistes du championnat de France ont ensuite pris un peu d’avance (14-10) mais Bielle-Guichandut sont revenus à 17 partout. Philippe Bielle a enchaîné trois buts gagnants pour reprendre l’avantage. Etchegaray-Bilbao n’avaient pas dit leur dernier mot et égalisaient de nouveau à 24 partout. La tension était à son comble. Chaque équipe voulait l’emporter et prenait l’avantage à tour de rôle. Après une énième égalisation à 29 partout, Etchegaray-Bilbao ont repris quelques points d’avance. À 33-31, Julien Etchegaray a fait un but faux au plus mauvais moment : “J’ai eu peur parce qu’à 33 faire un but faux ce n’est pas génial”, confiait l’avant, après la partie. Plus de peur que de mal. Malgré une égalisation de Bielle-Guichandut à 34 partout et un but gagnant en suivant du gaucher (35-34), Etchegaray-Bilbao ont égalisé à 35 partout et se sont finalement imposés 40-36. Leur association en championnat de France a sans doute fait la différence face à Bielle-Guichandut qui ne s’entendaient pas toujours sur les pelotes.

Waltary-Lambert c/ Ospital-Iturbe

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.