Pour son entrée en Championnat de France Elite pro en individuel, Bixintxo Bilbao a réussi à se défaire de Peio Guichandut. Toujours devant au score, il s’est tout de même fait une petite frayeur sur la fin. Au prochain tour, contre Peio Larralde, il devra encore hausser son niveau de jeu.

Bixintxo Bilbao s’est qualifié ce samedi 21 janvier, à Villefranque, pour la liguilla du Championnat de France Elite pro groupe A. Il s’est défait de Peio Guichandut 40-34. Pour son entrée en lice juste avant la liguilla, le Ziburutar a bien négocié le virage. D’entrée de jeu il a pris de l’avance sur Peio Guichandut (10-5 ; 15-6) en s’appuyant notamment sur son but. A 15-6 il avait déjà inscrit sept buts gagnants. Variés (à droite, à gauche dans les pieds de son adversaire ou au niveau des filets), ses buts ont quelque peu dérangé Peio Guichandut ce samedi soir, à Villefranque.

A la mi-partie, Bixintxo Bilbao continuait sur sa lancée en menant 20-12 puis 25-19. Toujours à plus ou moins six ou sept points devant, Bilbao restait concentré pour ne pas laisser revenir son adversaire. “Je savais que le danger était là mais j’ai essayé de buter le mieux possible et d’être un peu plus agressif dans le jeu.”, confiait le Ziburutar à la fin de la partie. Bien buter, on peut dire qu’il l’a fait. Il aura inscrit au total quinze buts gagnants.

Toujours devant jusqu’à la dernière dizaine (30-22 ; 35-23), Bixintxo Bilbao ce sera tout de même fait peur pour la conclusion de la partie. Alors que Bilbao menait 39-29, Peio Guichandut a eu comme un électro-choc et a remis le turbo pour remonter 34-39. Alors que se profilait un remake de sa partie contre Antton Amulet à Arcangues, le 6 janvier dernier (il l’avait battu 40-39 alors qu’il était mené 35-39), Peio Guichandut n’a pas réussi à réitérer la performance. Bixintxo Bilbao avait déjà trop creusé l’écart et a conclu la partie 40-34.

Pour son entrée en lice dans le championnat, Bixintxo Bilbao a montré de belles choses, notamment au but où il s’est amélioré par rapport à l’an passé. Il a également réussi quelques beaux points au pan coupé (12-6 ; 19-12 ; 26-19) et au filet (21-13 ; 30-22 ; 33-23). Le fruit de son travail avec son nouveau coach, Philippe Carricart ? Une chose est sûre, il devra encore faire mieux pour espérer l’emporter contre le tenant du titre, Peio Larralde, le 29 janvier prochain au trinquet de Saint-Palais.

Mais le Ziburutar ne s’avoue pas vaincu : “on sait que ça va être une partie très difficile mais ça va être difficile pour lui aussi. Saint-Palais est un très grand trinquet très exigeant aussi. Je n’ai jamais joué en tête à tête contre Peio jusqu’à maintenant. J’espère que je vais être un peu mieux qu’aujourd’hui”, annonçait-il après la partie.

En lever de rideau avait lieu une partie entre les joueurs amateurs Mickaël Massonde et Amaiur Jauréguy. Le premier s’est imposé assez largement 40-29.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.