Pour sa deuxième partie en Championnat de France Elite pro individuel, Peio Guichandut s’est fait très peur. Il a évité l’élimination d’un point face à Antton Amulet.

 

On peut dire que Peio Guichandut (groupe A) a eu très chaud ce vendredi à Arcangues. Opposé à Antton Amulet pour le Championnat de France Elite pro en individuel, il a dû batailler pour s’imposer et se qualifier pour le prochain tour où il retrouvera Bixintxo Bilbao.

Mené d’entrée de partie 6-0, Peio Guichandut a réussi à recoller au score dans la deuxième dizaine (13-13). Mais Antton Amulet reprenait l’avantage et distançait quelque peu son adversaire (20-13 ; 23-17). Peio Guichandut remontait petit à petit pour égaliser de nouveau à 25-25, aidé par un Antton Amulet qui commettait quelques fautes, à des moments clés. A partir de ce moment-là, les deux joueurs s’accrochaient pour ne pas laisser filer la victoire et se rendaient coup pour coup avec quatre égalisations jusqu’à 33-33.

“J’ai très très mal joué”

Sur les derniers points, c’est Antton Amulet qui reprenait la main (38-33). Bien parti, il n’était plus qu’à un point de la victoire (39-35). Un point qu’il n’arrivera pas à finir. Peio Guichandut aura réussi une remontée inattendue en égalisant à 39 partout. Une nouvelle fois sur une faute d’Antton Amulet. Guichandut n’avait plus qu’à finir le travail. Victoire 40-39. Mais Peio Guichandut n’enlevait pas le mérite de son adversaire après la partie : “aujourd’hui j’ai gagné mais si Antton avait gagné ça aurait été pareil”.

Au prochain tour, il affrontera Bixintxo Bilbao. Un adversaire d’une autre envergure et Peio Guichandut le sait très bien. Il devra augmenter son niveau de jeu face au demi-finaliste de l’an dernier : “aujourd’hui, j’ai très très mal joué. J’avais pas mal de pression, je n’ai pas su bien la gérer. J’ai énormément douté à la volée. Il faut que je reparte à l’entraînement”. Il aura une semaine pour se remettre à niveau.

Dans le groupe B, Julien Etchegaray a réussi son entrée pour son premier Championnat de France Elite pro en individuel. Il est venu à bout de Grégory Aguirre assez facilement. Hormis la première dizaine où Grégory Aguirre a mis la pression à Julien Etchegaray, en égalisant à 7-7 et en prenant l’avantage jusqu’à 11-11, le reste de la partie a été à sens unique. Julien Etchegaray a su tenir son adversaire à distance, notamment en s’appuyant sur son but (il en a inscrits onze au total contre cinq pour Grégory Aguirre) pour aller s’imposer 40-24. Il affrontera Laurent Lambert au prochain tour.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.