Mathieu Ospital et Baptiste Ducassou se sont imposés largement en finale des Masters de Bayonne face à Waltary Agusti et Peio Guichandut.

 

Mathieu Ospital s’est offert un beau cadeau d’anniversaire, ce dimanche, au trinquet Moderne Jean-Marie Mailharro de Bayonne. Pour sa première finale aux Masters de Bayonne, il a décroché le titre avec la manière, au côté de Baptiste Ducassou. Les deux joueurs ont été aussi complets que lors de la demi-finale contre Etchagaray-Bilbao, qu’ils avaient déjà menée d’une main de maître.

Ce dimanche encore, ils ont maîtrisé leur sujet, et ont attaqué leurs adversaires d’entrée de partie (4-2 ; 4-4 ; 7-7 ; 9-9). Comme le disait l’Itsasuar après la partie “la clé c’était la capacité à relever le but de Waltary. D’entrée on lui a fait front en se mettant les deux sur la ligne, en lui montrant qu’on était prêt à ramener son arme numéro un”. Et ce fut le cas. Le Cubain n’a pas pu rentrer plus de trois buts gagnants. Contre dix pour Ospital.

Moins tranchant qu’à son habitude, Waltary n’a pas pu faire la différence. Peio Guichandut, de son côté, semblait aussi accuser le coup. Si bien que le score a rapidement tourné en faveur d’Ospital-Ducassou (16-9 ; 24-11). Les tenants du titre ont bien tenté une remontée (24-15) mais ils n’avaient pas assez de ressource ce dimanche pour inverser la tendance. Malgré des points parfois bataillés, Ospital-Ducassou terminaient bien souvent le point et se sont finalement imposés largement 40-19.

Une victoire que Ducassou recherchait depuis longtemps. Après un titre en 2014, l’Itsasuar n’était pas remonté sur la plus haute marche depuis. “À force on se demande s’il n’y a pas une malédiction au-dessus de soi”, lançait-il, après la partie. Pour Mathieu Ospital, ce premier titre aussi est une belle victoire : “ Le plus beau tournoi de l’année, remporté avec Baptiste, ça fait beaucoup de bien. Ce tournoi, beaucoup de monde le veut en tant que pilotari. C’est magnifique”.

Les deux vainqueurs du jour vont devoir rapidement se remettre dans le bain avec le tournoi de Cambo qui débute ce mercredi avec la demi-finale opposant Ospital-Iturbe à Bielle-Bilbao. Baptiste Ducassou jouera jeudi, au côté d’Alexis Inchauspé, contre les frères Lambert. “Je défend mon titre donc j’aurais à coeur d’être performant là-bas aussi”, annonce-t-il.

En lever de rideau, Xabi Alcasena et Luiz Sanchez ont remporté leur finale contre Malik Niang et Bixente Garat 40-29. Alors que Niang-Garat menaient la partie en début de rencontre (9-3), Alcasena-Sanchez ont réussi à égaliser à 9 partout et faire ensuite la course en tête jusqu’à la fin de la partie (24-14 ; 28-21 ; 36-25 ; 40-29).

Finale

Lever de rideau

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.