Mathieu Ospital s’est imposé 40-35 face à Peio Larralde pour sa dernière partie de liguilla. Il prive le tenant du titre d’un nouveau sacre en Championnat de France individuel de pelote basque. Il jouera contre Baptiste Ducassou pour tenter de remporter son premier titre.

Il l’a fait ! Mathieu Ospital a réussi à faire tomber Peio Larralde juste avant la finale. Il prive le tenant du titre d’un deuxième sacre consécutif en Championnat de France Elite pro individuel de pelote basque. Et la bataille fut belle ce dimanche 12 février, au trinquet de verre d’Irissarry.

D’entrée, Mathieu Ospital a imposé son jeu à Peio Larralde qui, une nouvelle fois, a eu un peu de mal à se mettre dans la partie. Grâce à quelques buts et des points terminés au filet, Mathieu Ospital menait 8-4 mais Larralde revenait à 8-10 puis égalisait à 11 partout. Ospital savait que la bataille allait être rude et ne comptait pas laisser partir l’Hazpandar.

Les deux pilotari ont pris chacun leur tour l’avantage jusqu’à une septième et dernière égalisation à 22 partout. A ce moment là, Mathieu Ospital a décidé d’accélérer un peu le rythme et de laisser son adversaire quelques points derrière. Des points tout de même disputés et qui ont donné lieu à une partie de haut niveau. Ospital inscrivait ainsi onze points d’affilée pour mener 33-22 et être quasiment certain de se qualifier pour la finale du 19 février prochain.

Comme on le sait, une partie n’est gagnée qu’au 40e point et une remontée de Larralde n’était pas impossible. Alors qu’il était mené 24-34, il a inscrit six points d’affilée pour arriver à 30-34 notamment grâce à un but gagnant, des points terminés au filet et au pan coupé. Mathieu Ospital reprenait le jeu à son avantage pour n’être plus qu’à deux points de la victoire (38-31). Larralde n’avait encore pas dit son dernier mot et dans un sursaut d’orgueil, l’Hazpandar remontait petit à petit 35-38.

“Je n’ai jamais réussi à le battre”
Rien n’aura fait trembler Mathieu Ospital ce dimanche. Il est allé s’imposer 40-35 pour rejoindre directement Baptiste Ducassou en finale. “C’est un très grand joueur, je n’ai jamais réussi à le battre. Ça va être très compliqué pour moi mais c’est une finale donc tout peut se jouer”, annonçait-il après sa victoire. Baptiste Ducassou n’a qu’à bien se tenir. Il pourrait bien être le prochain casse-croûte de Mathieu Ospital qui n’en finit pas de dévorer ses adversaires : De Ezcurra, Waltary, Bilbao, Larralde.

Les deux protégés de Pampi Laduche vont donc se retrouver l’un contre l’autre au trinquet Moderne, à Bayonne, le 19 février prochain. On peut dire qu’il aura fait du bon boulot avec ces deux joueurs.

En prélude de cette partie de pelote basque de haut niveau avait lieu la dernière partie de liguilla du groupe B, elle aussi à l’enjeu crucial. C’est Julien Etchegaray qui s’est imposé face à Antton Monce. Il l’a emporté 40-23. Comme à son habitude, Julien Etchegaray qui jouait ce dimanche à domicile, a mal commencé sa partie. Mené 16-9 quasiment à la mi-partie, il s’est remobilisé pour égaliser à 18 partout.

Il a ensuite enchaîné les buts pour mener rapidement 28-19 (au total il aura inscrit 14 buts gagnants). Distancé, Antton Monce n’a jamais réussi à recoller au score ou se rapprocher assez pour mettre la pression à Julien Etchegaray. Ce dernier rejoint donc Vincent Elgart en finale. Il l’affrontera le lundi 20 février prochain, à 17h, au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port.

Vous pouvez dès à présent réserver vos places pour la finale du groupe A au trinquet Moderne de Bayonne, dimanche 19 février, à 11h.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.