Peio Larralde et Peio Guichandut ont remporté le tournoi Pilotarienak d’Anglet face à Julien Etchegaray et Baptiste Ducassou, après une partie disputée.

Rien n’était gagné pour Peio Larralde et Peio Guichandut ce vendredi 25 mai, en finale du tournoi Pilotarienak d’Anglet. Menés en début de partie 10-4 par Julien Etchegaray et Baptiste Ducassou, les deux Peio ont recollé au score à 10 partout grâce à un xare direct de Guichandut. Les deux équipes se rendaient coup pour coup dans un rythme soutenu (11-11 ; 15-15). Puis Larralde et Guichandut ont pris l’avantage (17-15). Etchegaray-Ducassou revenaient à un point de leurs adversaires mais n’égalisaient pas cette fois après un petit coup de pouce du destin du côté de Guichandut qui prenait l’arrête de la planche (18-16).

Les deux Peio ont ensuite commencé à creuser l’écart (23-18) jusqu’à avoir dix points d’avance (29-19). “On a senti que Baptiste à la mi-partie il a marqué le pas, il jouait beaucoup de la gauche. Avec Peio, on a essayé d’insister derrière pour lui faire mal pour essayer de le faire sortir vite de la partie mais il a eu un second souffle, bien aidé par Julien”, remarquait l’Hazpandar, après la partie. Etchegaray et Ducassou ont en effet redressé la barre dans la dernière dizaine (34-31) mais pas assez pour faire trembler Larralde et Guichandut.

Pressé de finir les points, Julien Etchegaray commettait quelques erreurs tactiques et Baptiste Ducassou n’arrivait pas à mettre son vis-à-vis en difficulté. Peio Larralde et Peio Guichandut ont donc conclu la partie 40-35 au terme d’une rencontre tout de même très disputée. Un premier titre à Anglet pour Guichandut. Le deuxième pour Larralde qui l’avait remporté en 2014 avec Baptiste Ducassou, après l’abandon de Thierry Harismendy.

En lever de rideau, le public a aussi pu assister à une partie des plus serrées. Les joueurs venus du Pays Basque Sud, Eneko Maiz et Luis Sanchez, ont battu la paire Echeverria-Garat sur le plus petit des scores : 40-39. Les deux équipes ont joué au yoyo, prenant chacune leur tour l’avantage, tout au long de la partie. Douze égalisations ont rythmé la partie qui a duré plus d’une heure et quart.

Les seniors vont maintenant devoir se concentrer sur le Challenge Elhina à Armendarits. Peio Larralde y jouera dès dimanche la partie de barrage, avec son frère Bixente, contre Alexis Inchauspé et Bixintxo Bilbao. “Ça va être les favoris de cette partie mais on n’a rien à perdre, au contraire. On va jouer sans pression. C’est une expérience extraordinaire pour Bixente”, annonce Peio Larralde.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.