Elgart-Bilbao et Etchegaray-Amulet se sont qualifiés pour la finale du Challenge de Cize, ce lundi 29 mai. Ils s’affronteront lundi 5 juin prochain.

Vincent Elgart et Bixintxo Bilbao l’ont échappé belle ce lundi 29 mai, en demi-finale du Challenge de Cize, face à Mikel Gonzalez et Vincent Cubiat. Au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port “c’était la folie” selon les propres mots de Vincent Elgart. Et il y avait de quoi. “On menait 39-28. Ils ont changé de pelote et Mikel nous a fait mal au but”, racontait Elgart après la partie. Si bien que Gonzalez et Cubiat ont réussi l’impossible. Egaliser à 39 partout.

“On a stressé mais on ne s’est pas énervés. Sur le dernier point, le but était à Mikel, que Bixintxo a réussi à sortir. On finit le point après trois ou quatre échanges mais ça aurait pu être l’inverse”. La chance était de leur côté ce lundi et ils ont finalement réussi à remporter ce quarantième point. Il va maintenant falloir récupérer pour arriver en forme lundi prochain et affronter Etchegaray et Amulet. “Il faudra surtout faire attention à mettre du rythme dans la partie. En demi, Etchegaray a été très bon aussi bien en attaque qu’en défense et il est très complémentaire avec Amulet, souligne Vincent Elgart. Il va falloir récupérer, avec le stress et l’intensité de notre partie j’ai la main qui a un peu chargé”.

Pour Etchegaray et Amulet, la partie n’était pas gagnée non plus face aux favoris du tournoi, Mathieu Ospital et Peio Guichandut. “Notre tactique était de ne leur donner aucune pelote, de les pousser à faire la faute. Au début, ça a bien marché, explique Julien Etchegaray. Mais ensuite, ils ont repris le dessus. On s’est accroché et on a réussi à revenir mais ils sont revenus à hauteur”. Etchegaray et Amulet ont tout de même réussi à reprendre l’avantage pour s’imposer 40-32.

L’an dernier, Julien Etchegaray avait perdu en demi-finale avec Peio Guichandut. Il arrive donc avec l’envie de remporter sa première finale dans ce tournoi. “Il faudra jouer intelligemment. Ils ont un jeu différent de celui de Mathieu et Peio. On ne devra pas leur donner la possibilité de jouer leur jeu”, annonce-t-il. Reste encore un problème à régler pour l’Irisartar. Dimanche, veille de la finale, il est programmé pour jouer la partie de barrage du tournoi d’Armendarits, aux côtés de Peio Guichandut, face à Mathieu Ospital et Ximun Lambert. “J’en ai parlé aux organisateurs et à Esku Pilota. J’attends leur réponse”, explique Julien Etchegaray.

© Argian

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.