Baptiste Ducassou a remporté son troisième titre du Super Prestige ce dimanche 7 janvier. Il a dû batailler face à un Mathieu Ospital en très grande forme.

Les intempéries de la veille ont bien failli perturber la finale du Super Prestige qui se jouait ce dimanche 7 janvier, à Saint-Jean-Pied-de-Port. Heureusement pour les pilotazale qui se sont déplacés en nombre, la finale a bien eu lieu. Et quelle finale ! Baptiste Ducassou et Mathieu Ospital ont livré une partie de haut niveau au trinquet Garat. Il faut dire que les primes ont de quoi motiver encore un peu plus les joueurs (4 000 euros pour le vainqueur et 2 000 euros pour le finaliste).

Alors que Baptiste Ducassou faisait office de favori sur le papier, Mathieu Ospital a bien failli faire mentir les pronostics. Très bien parti d’entrée, l’Urepeldar a pris cinq points d’avance qu’il a gardés pendant un bon moment (5-0 ; 7-2 ; 9-4 ; 12-7 ; 14-9 ; 17-12). Précis à la finition des points, Mathieu Ospital jouait juste et profitait de chaque belle pelote tandis que Baptiste Ducassou ne trouvait pas le filet et subissait le jeu de son adversaire.

Puis Mathieu Ospital a commencé à livrer quelques cadeaux à l’Itsasuar. Il n’en fallait pas plus pour que Baptiste Ducassou reprenne du poil de la bête et égalise à 18 partout. Une toute autre partie commençait. Ce serait au premier qui faiblirait. Jusque dans la dernière dizaine, les deux joueurs se seront tenus au coude à coude. La dernière égalisation aura été à 26 partout mais Mathieu Ospital a mis la pression à Baptiste Ducassou jusqu’à la fin, revenant plus d’une fois à seulement un point (28-27 ; 32-31 ; 33-32). Victoire 40-34 de Baptiste Ducassou qui renoue avec la victoire après deux années sans succès au Garat : “c’est un tournoi qui me tient beaucoup à coeur. J’adore jouer ici. Regagner ici pour moi ça a du sens”, confiait l’Itsasuar après sa victoire.

De son côté, Mathieu Ospital témoignait sa déception, mais était déjà tourné vers le championnat de France individuel qui se joue actuellement : “c’est sûr que je suis très déçu aujourd’hui, j’avais bien préparé cette partie, j’étais bien physiquement. Ça se joue à des détails. J’espère que j’aurais ma revanche à prendre en championnat et j’espère qu’un jour j’arriverais à le battre”.

L’an prochain, la formule du Super Prestige sera remaniée, a annoncé Edouard Mayté. Les demi-finalistes de cette année seront tous qualifiés pour les quarts de finale. Un barrage sera organisé avant les quarts de finale pour les autres participants.

Blessé à l’index droit pendant la partie, Baptiste Ducassou était quelque peu inquiet à la sortie de cette finale : “j’espère qu’il n’est pas cassé parce que s’il est cassé ça voudra dire que peut-être je ne pourrais pas défendre mon titre. J’ai vraiment à coeur de jouer, je me sens bien et je pense que ce championnat va être très intéressant”. L’Itsasuar a une dizaine de jours pour se remettre.

1 commentaire

  1. Anonyme

    Il faudrait aussi revoir l’organisation au niveau des entrées portes de guichet et d’entrée fermées et réservations impossibles par contre il y avait 2galerie resrvees au nom de Ducassou et ospital?,??

    Répondre

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.