En venant à bout de Peio Larralde, ce vendredi 3 février, à Arcangues, Baptiste Ducassou n’est plus qu’à un chouia de la finale du Championnat de France main nue Elite pro individuel. Pour être sûr et certain d’être qualifié, il devra battre Bixintxo Bilbao la semaine prochaine.

On ne s’attendait pas à ce genre de partie, ce vendredi 3 février, au trinquet d’Arcangues. Alors que tout portait à croire qu’un nouveau duel allait avoir lieu entre Baptiste Ducassou et Peio Larralde, finalement, l’Itsasuar a su prendre sa chance et mener les opérations. En cette deuxième partie de liguilla du Championnat de France Elite pro main nue individuel, Larralde et Ducassou ont tous les deux eu du mal à rentrer dans la partie, d’où une entame assez serrée où l’on a pu voir cinq égalisations dans la première dizaine.

Mais à 10 partout, Baptiste Ducassou s’est réveillé et a inscrit sept points d’affilée pour laisser un Larralde qui manquait de jambes ce vendredi derrière au score. Alors que l’Hazpandar s’accrochait comme il pouvait dans cette partie où Ducassou était bien en confiance, l’Itsasuar poursuivait sur sa lancée et continuait de creuser l’écart en menant 29-19. Il a pu notamment s’appuyer sur son but en inscrivant au total dix buts gagnants, contre seulement trois pour Peio Larralde. “J’ai vu que Peio était un peu fatigué physiquement, j’en ai profité pour le bousculer un peu”, soulignait Baptiste Ducassou après la partie.

Fatigué, aussi bien physiquement que mentalement, Peio Larralde essayait de marquer encore quelques points (précieux en cas d’égalité de victoires avec les autres prétendants à la finale) mais il n’a pas réussi à atteindre la trentaine. Il s’est incliné 28-40. Grâce à ses deux victoires, Baptiste Ducassou est désormais quasi certain de valider son ticket pour la finale. Même en cas d’égalité de victoires avec les autres joueurs, il devrait avoir assez d’avance au goal average pour être tranquille (il a déjà engrangé 35 points d’avance). Mais les jeux ne sont pas encore faits et il devra encore battre Bixintxo Bilbao pour se hisser en finale. Peio Larralde, lui, affrontera Mathieu Ospital. Sauf grosse surprise, il devrait réussir à se défaire de son adversaire. Reste à savoir avec quel écart.

Du côté du groupe B, Julien Etchegaray a engrangé sa première victoire en liguilla, après sa défaite contre Vincent Elgart la semaine précédente. Il s’est imposé 40-29 face à Jean-Philippe Bénesse. Il était pourtant mal embarqué dans cette partie. D’entrée de jeu, il perdait 0-7. A la mi-partie, le Landais Jean-Philippe Bénesse continuait sur sa lancée, en menant 16-7. A ce moment là, Julien Etchegaray s’est réveillé et a commencé à mieux buter, reprendre la main et inscrire neuf points d’affilée pour égaliser à 16 partout. Neuf points dont quatre buts gagnants (il en aura inscrits dix au total).

Une fois la machine enclenchée, elle ne s’est pas arrêtée. Devant jusqu’à la fin de la partie, Julien Etchegaray a sauvé les meubles en s’imposant 40-29. Il lui reste encore une chance de se qualifier pour la finale qui aura lieu le 20 février, au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port.

© Begira

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.