Waltary Agusti et Peio Guichandut se sont imposés face à Mathieu Ospital et Bixintxo Bilbao, en demi-finale du Masters de Bayonne, au bout d’une partie au suspens insoutenable.

 

Ce fut le jour et la nuit entre la demi-finale de la veille et celle qui opposait Waltary-Guichandut à Ospital-Bilbao ce jeudi 27 juillet. Les quatre joueurs ont tout donné du début à la fin. Résultat : une partie qui a fait vibrer le public et qui a tenu ses promesses.

D’entrée de partie, Waltary a donné le ton et prévenu ses adversaires, la partie ne serait pas aisée pour eux. Le Cubain et son coéquipier, Peio Guichandut, prenaient l’avantage dans la première dizaine (10-4). Entre buts gagnants de Waltary (6-3 ; 8-4) et points terminés au filet par Guichandut (10-4), l’écart se creusait petit à petit (12-4).

C’était sans compter sur Mathieu Ospital et Bixintxo Bilbao qui mettaient les bouchées doubles pour rattraper leurs adversaires et ne revenir qu’à un point (12-11) puis égaliser à 13 partout. A ce moment de la partie, Ospital et Bilbao prenaient l’avantage pour la première fois de la partie. Waltary et Guichandut ne se laissaient pas distancer et revenaient à 16 partout, grâce à un but gagnant de Waltary.

Ospital et Bilbao durcissaient la partie pour reprendre l’avantage et essayer de creuser l’écart. Ce qu’ils arrivaient à faire la trentaine arrivant (27-21). Mais petit à petit, Waltary et Guichandut grignotaient quelques points pour réduire l’avance de leurs adversaires et leur mettre la pression. Quelques buts gagnants de Waltary et quelques fautes d’Ospital et Bilbao plus tard, voilà Waltary et Guichandut qui égalisaient de nouveau à 28 partout.

“On a eu plus de réussite sur la fin”

La tension était à son comble au trinquet Moderne Jean-Marie Mailharro et aucune équipe ne voulait lâcher cette opportunité de se qualifier pour la finale. Alors que Waltary et Guichandut reprenaient l’avantage (31-30), Ospital tentait une attaque à droite sortie au bon moment. Nouvelle égalisation (31-31). Ospital et Bilbao se reconcentraient et s’appliquaient sur chaque point pour mener 37-34. Alors que la partie leur semblait quasiment acquise, Ospital et Bilbao se sont fait surprendre par leurs adversaires. Guichandut finissait un point au premier filet et un autre au filet du fond. Là-dessus Waltary rentrait deux buts gagnants et les voilà devant 38-37.

Rien n’était encore perdu pour Ospital et Bilbao mais Waltary en a décidé autrement. Un pan coupé pic et un dernier but gagnant plus tard, il décrochait sa place en finale aux côtés de Peio Guichandut (40-37). Ce jeudi, au trinquet Moderne Jean-Marie Mailharro, Mathieu Ospital et Bixintxo Bilbao n’auront pas démérité, loin de là. Les deux joueurs, et on peut même dire les quatre joueurs, ont montré un très haut niveau pour cette demi-finale. Mais comme le souligne Peio Guichandut  : “la partie aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. On a eu un peu plus de réussite sur la fin mais aujourd’hui ils nous ont posé de réels problèmes. C’est l’une des parties les plus dures que j’ai faites”.

Grâce à cette victoire, Waltary Agusti et Peio Guichandut rejoignent Peio Larralde et Antton Amulet en finale. Ces derniers ont eu une partie beaucoup plus facile en demi-finale et seront peut-être plus frais physiquement. Ils devront tout de même faire attention au but du Cubain. Ce jeudi soir, il a inscrit douze buts gagnants, alors que Bixintxo Bilbao retournait certains buts difficiles à ramener. Antton Amulet devra donc faire attention. La partie aura lieu à 11h, ce dimanche 30 juillet.

En lever de rideau, Echeverria et Saint-Paul se sont imposés 40-33 face à Alcasena et Elgart. Ils rejoignent en finale Bideondo et Larralde. Les quatre joueurs s’affronteront dimanche avant la finale du Masters, à partir de 10h.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.