La finale du tournoi Pilotarienak d’Anglet opposera Etchegaray-Ducassou à Larralde-Guichandut. Ces derniers se sont battus jusqu’au bout face à Waltary-Bilbao.

 

“Dix points de retard. On subissait tout dans la partie. On ne pensait pas qu’on allait exister aujourd’hui et puis finalement on l’emporte. Comme quoi il faut toujours rester dans la partie et essayer de forcer la décision le plus longtemps possible. C’est ce qui a compté ce soir”. Peio Larralde ne devait pas être le seul étonné après sa victoire (avec Peio Guichandut) contre Waltary Agusti et Bixintxo Bilbao, en demi-finale du tournoi Pilotarienak d’Anglet.

Pendant la première moitié de la partie, les champions de France 2016 ont profité d’un départ un peu compliqué pour Larralde et Guichandut, pas très en jambes, pour prendre de l’avance et creuser l’écart (10-6). A l’avant, le Cubain comme a son habitude, faisait mal à l’engagement et inscrivait même quatre buts gagnants d’affilée (il en a inscrits douze au total) pour mener 19-8. La victoire leur semblait acquise mais c’était sans compter sur la hargne de Larralde à l’avant, qui a su porter Guichandut jusqu’à la victoire.

Menés de dix points (21-11), les deux Peio ont mieux joué en équipe pour déstabiliser Bixintxo Bilbao à l’arrière. L’Hazpandar en rajoutait une couche en faisant lui aussi quelques séries de buts gagnants (il en a inscrits treize au total) et en tranchant les points au xare. Si bien que Waltary et Bilbao n’arrivaient pas à contenir leur remontée et se faisaient rattraper à 29 partout. La paire basco-cubaine résistait le temps de quelques points (31-31) mais Larralde et Guichandut ont su mieux gérer la fin de partie, avec un Guichandut précis au filet et un Larralde toujours aussi à l’aise au but.

Waltary-Bilbao sont passés de peu à côté de l’égalisation à 35-34. Cela aurait pu être le tournant de la partie mais Guichandut a de nouveau trouvé le xare. Waltary et Bilbao se sont accrochés jusqu’à la fin, revenant à deux points de leurs adversaires (39-37) après un amorti manqué de Larralde et un but gagnant du Cubain. Cette fois, la série ne fut pas là. Victoire 40-37 de Larralde et Guichandut. Ils affronteront en finale, vendredi, Julien Etchegaray et Baptiste Ducassou.

Ces derniers devront montrer un meilleur niveau de jeu s’ils veulent remporter un deuxième titre ensemble à Anglet. “On n’a pas été bons ni Baptiste ni moi. On a été un petit peu en dedans, pas de jus, les jambes lourdes”, confiait Julien Etchegaray, après la partie. Et cela s’est ressenti pendant toute la partie. Opposés à Ospital-Iturbe, ils ont joué au yoyo. Après avoir commencé sur les chapeaux de roue (6-0), Etchegaray-Ducassou se sont fait rattraper à 8 partout. Trois égalisations plus tard (9 ; 11 ; 12), ils creusaient l’écart grâce au but d’Etchegaray (il en a inscrits onze au total contre trois pour Ospital) pour mener de six points (20-14).

Une avance de courte durée. Ospital et Iturbe égalisaient de nouveau à 20 partout puis 21. Nouvelle échappée d’Etchegaray-Ducassou (32-26) qui n’arrivaient toujours pas à faire la différence. Égalisation à 32 partout d’Ospital-Iturbe. Etchegaray-Ducassou concluront finalement la partie 40-35. “On a essayé de ne pas donner de pelotes, de ne pas faire de fautes et d’essayer de serrer le jeu”, soulignait Julien Etchegaray. Mission accomplie.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.