Alexis Inchauspé et Baptiste Ducassou se sont dépassés pour l’emporter face à Mathieu Ospital et Ximun Lambert à Garindein.

 

Une partie n’est jamais terminée tant que l’on n’a pas marqué le 40e point. Cela pourrait être la morale de la partie d’hier, au trinquet de Garindein. Les quatre joueurs ont livré une partie de haut niveau avec un dénouement inattendu. La rencontre du jour était décisive pour Mathieu Ospital et Ximun Lambert qui n’avaient encore remporté aucune partie dans ce championnat deux à deux.

Bien décidés à l’emporter, Ospital et Lambert ont démarré fort. A l’avant, Ospital reculait le plus possible pour soulager Ximun Lambert. Une stratégie qui faisait ses preuves (8-0 ; 15-5). Accusant un retard d’une dizaine de points, Inchauspé et Ducassou semblaient mal partis pour l’emporter mais c’était sans compter sur la rage de vaincre qui caractérise si bien Baptiste Ducassou.

Petit à petit, Inchauspé et Ducassou ont accéléré le rythme et joué plus sur Ximun Lambert qui résistait bien aux attaques de l’Itsasuar. Ospital et Lambert opposaient une défense exceptionnelle mais étaient moins présents en attaque. A la mi-partie, Inchauspé-Ducassou avaient considérablement réduit l’écart (23-20). Le plus dur restait à faire : égaliser. Ils ont réussi une première fois à revenir à un point de leurs adversaires grâce à un but gagnant d’Inchauspé (25-24). Ospital-Lambert ont résisté le temps de quelques points avant la première égalisation à 28 partout.

“J’étais complètement mort”

Trois égalisations plus tard (29 ; 30 ; 31), Inchauspé-Ducassou prenaient l’avantage pour la première fois de la partie (32-31). Ospital-Lambert égalisaient de suite à 32 partout. A ce moment de la rencontre, Mathieu Ospital a été décisif et a pris la partie à son compte en enchaînant xare, buts gagnants, punpa xare pour n’être plus qu’à un point de la victoire (39-32). Retournement de situation inattendu. Point après point, Alexis Inchauspé et Baptiste Ducassou sont revenus pour égaliser à 39 partout. Tension à son comble. Ils n’ont pas tremblé. Victoire 40-39. “J’étais complètement mort, j’ai lâché beaucoup d’énergie aujourd’hui pour faire en sorte qu’on revienne, confiait Baptiste Ducassou, après la partie. Aujourd’hui, c’est vraiment une partie référence, ça montre que je suis quand même bien là et c’est de bon augure”. Mathieu Ospital et Ximun Lambert auraient aussi mérité cette victoire au vu de leur niveau de jeu.

Larralde et Iturbe n’ont qu’à bien se tenir ce week-end. Le suspense reste entier dans ce groupe A. Si Ospital et Lambert sont mal embarqués pour jouer au moins les barrages, rien n’est encore perdu pour eux. S’ils l’emportent contre Etchegaray-Bilbao et que Larralde-Iturbe perdent contre Inchauspé-Ducassou, les deux équipes auraient une victoire pour trois défaites et seraient donc départagées au goal average.

La rencontre du jour entre Etchegaray-Bilbao et Waltary-Guichandut à Saint-Jean-Pied-de-Port sera également importante. L’équipe qui l’emportera sera certaine d’être qualifiée directement pour les demi-finales.

En groupe B, tout reste encore à jouer également. Philippe Bielle et Mickaël Palomes ont pris une option sur la partie de barrage. Ils ont remporté leur deuxième victoire face à Grégory Aguirre et Jon Saint-Paul (remplaçait Pascal de Ezcurra) sur un score très large : 40-11. “Avec ce score ça nous relance complètement dans la poule, on va essayer de finir premier”, annonce Philippe Bielle. Le jeune amateur Jon Saint-Paul, poussé dans le grand bain, a eu du mal à s’adapter au rythme de jeu en début de partie. Bielle et Palomes en ont profité pour prendre de l’avance (12-3 ; 20-7). Malgré des points qui duraient, la conclusion était toujours du côté de Bielle et Palomes qui ont inscrit douze points d’affilée dans la deuxième moitié de partie (22-10 ; 34-10). Jusqu’à la fin, Aguirre et Saint-Paul n’ont pas pu reprendre la partie à leur compte.

Les dernières journées de qualification à Mauléon et Irissarry seront décisives. De quoi espérer des parties à rebondissements et disputées.

GROUPE A

GROUPE B

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.