Julien Etchegaray et Bixintxo Bilbao ont livré une partie quasi parfaite face à Alexis Inchauspé et Baptiste Ducassou.

Julien Etchegaray et Bixintxo Bilbao n’ont pas fait dans la dentelle, ce vendredi, à Arcangues. Plus que jamais motivés pour ce championnat deux à deux, ils n’ont fait qu’une bouchée d’Alexis Inchauspé et Baptiste Ducassou. Avant la rencontre, la grosse interrogation se portait sur l’état de forme de l’Itsasuar, après deux mois d’absence suite à une blessure au doigt.

La rentrée de l’arrière n’aura sûrement pas été au niveau de ses espérances. D’entrée de jeu, Etchegaray et Bilbao ont imprimé de la vitesse, comme ils l’avaient fait la semaine passée à Souraide face à Larralde et Iturbe. Si bien qu’Inchauspé et Ducassou ont rapidement été asphyxiés (10-4 ; 12-7).

Etchegaray et Bilbao jouent déjà parfaitement en équipe, s’entendant facilement sur les pelotes. En jouant constamment en avançant, ils ont réussi à laisser Inchauspé et Ducassou sur le carreau en enchaînant onze points d’affilée pour mener 23-7. Malgré une bonne défense de Baptiste Ducassou, Etchegaray et Bilbao étaient en totale réussite à Arcangues. A l’avant, Etchegaray leur faisait gagner quelques points facilement à l’engagement (il a inscrit sept buts gagnants contre zéro pour Inchauspé).

“Il faut continuer comme ça”

Assomés, Inchauspé et Ducassou n’ont pas réussi à réagir et commencent leur championnat avec un sacré handicap au score. Victoire 40-15. “Faire une partie comme ça aujourd’hui ça fait plaisir, confiait Julien Etchegaray. Je pense qu’on les a surpris au niveau de la vitesse et ça a payé aujourd’hui”. Le triple tenant du titre aussi savourait la victoire, tout en restant concentré sur l’objectif : se qualifier pour les demi-finales. “Il faut continuer comme ça, ce qu’on veut c’est gagner, bien jouer et prendre confiance. Pour le moment c’est bien parti”.

Les deux hommes forts du moment auront maintenant quinze jours de repos avant d’affronter l’autre équipe forte du championnat : Waltary-Guichandut. Ils joueront à Saint-Jean-Pied-de-Port, le lundi 2 avril. “S’ils sont les deux à 100 % ils sont très durs à gagner. On verra où on en est, je pense que ce sera une partie encore plus compliquée qu’aujourd’hui”, annonce Bixintxo Bilbao. Waltary-Guichandut, eux, affrontent Larralde-Iturbe à Lohitzun ce dimanche. Une partie de la plus haute importance pour Larralde-Iturbe, qui, avec une deuxième défaite, seraient mal engagés dans ce championnat.

“Aujourd’hui, ce n’était pas ma partie”

Du côté du groupe B, Philippe Bielle et Mickaël Palomes se sont fait peur face à Vincent Elgart et Bixente Çubiat. Alors qu’ils avaient démarré la partie sur les chapeaux de roue (20-8) en mettant la pression sur Bixente Çubiat qui commettaient beaucoup de fautes, Bielle et surtout Palomes, ont eu un coup de mou à 25-14. “On a eu chaud, heureusement que Philippe a sorti quelques bons coups les dix derniers points. Merci à lui parce qu’aujourd’hui ce n’était pas ma partie”, avouait Palomes après la partie.

Petit à petit, Vincent Elgart a mieux buté (directement au filet du fond ou par le mur de droite) et pris la partie à son compte. Si bien qu’à 38-31 pour Bielle-Palomes, Elgart et Çubiat ne sont revenus qu’à un point de leurs adversaires (38-37). Mais ils n’ont pas réussi à conclure la partie et engrangé ainsi une deuxième victoire. Ils se sont inclinés 40-37. De quoi garder le suspense dans ce championnat du groupe B. Pour le moment, Elgart-Çubiat, Bielle-Palomes et Aguirre-Lucu affichent tous une victoire au compteur. Elgart-Çubiat avec cette défaite sont donc à un partout. Lambert-Migueltorena et Monce-Lazcano, eux, ont une défaite à leur actif. Ils se rencontrent ce dimanche à Lohitzun, à 15h, pour remporter leur première victoire de championnat.

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.